15/02/2005

Des communistes siègent au conseil communal de Charleroi

 

Des communistes siègent à nouveau au conseil communal de Charleroi.

Lors des élections d'octobre 2000, le Parti Communiste n'avait pas déposé de liste propre aux élections communales . Il avait signé un accord avec le Parti Ecolo qui proposait à ce moment l'ouverture de sa liste à des candidats progressistes .

Dans un premier temps, malgré un bon score en voix de préférence, nos candidats ne furent pas élus directement à cause du système de dévolution des sièges. Cependant, plusieurs démissions de candidats Ecolo et de certains de leurs suppléants furent enregistrées, ce qui permit d'ouvrir la porte toute grande à Malika El Bourezgui et Jacques Coupez, que nous avons le plaisir de vous présenter .

 

La Rédaction


Malika EL BOUREZGUI se présente dans le Carolo – Service

 

Née à Charleroi, Malika EL BOUREZGUI est fille d’ouvrier mineur issu de l’immigration maghrébine. Elle est actuellement employée à l’Administration centrale de l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH).

 

1ère suppléante sur la liste Ecolo, en tant que candidate d’ouverture, elle accède au Conseil communal ce 23 septembre 2004 suite à la démission de Cécile OLIVIER, Chef de groupe Ecolo.

Après avoir été attachée parlementaire auprès du groupe socialiste de 1996 – 1998 et active dans le milieu associatif, c’est auprès du parti communiste progressiste qu’elle rencontre les idées auxquelles elle aspire : lutte contre toutes formes d’exploitation, critique d’une société dont les lois seraient dictées par la recherche du profit au détriment du respect des valeurs humaines, fondements d’une société viable pour tous. Femme de dialogue et d’ouverture, elle recherche le débat public permettant une véritable réflexion sur nos problèmes de société.

Dans le respect des accords passés avec Ecolo, elle espère contribuer, en concertation avec toutes les bonnes volontés politiques qui le souhaitent, à développer plus de moyens et d’outils pour : promouvoir le logement, préserver l’environnement, soutenir l’intégration des personnes d’origine étrangère, favoriser la création d’espaces de vie et de parole. Elle est particulièrement sensible au phénomène de la drogue et la toxicomanie qui touche de plus en plus nos jeunes adolescents et dont on peut constater les conséquences désastreuses au niveau humain, social, sécuritaire et de la santé mentale.

Elle souhaite que l’on prenne conscience de toute la dimension de cette problématique et qu’une réflexion soit menée pour y apporter des solutions adaptées. Quant à la montée de l’extrême droite, elle rappelle les évènements douloureux du passé et l'aboutissement inéluctable des régimes totalitaires et d'oppression. 

Pour elle, être véritablement à l'écoute des préoccupations du citoyen, accepter la remise en question des différentes politiques menées jusqu'à présent, lutter contre l'ignorance par l'éducation et l'information permettront d'y faire face.


Jacques COUPEZ a prêté serment ce jeudi 28 novembre.

En septembre dernier, nous n'imaginions pas que les événements seraient aussi rapides et permettraient l'installation d'un nouveau conseiller communal membre du Parti communiste élu sur la liste ECOLO. En effet, suite à la démission de la Camarade Nicole Vandermael, candidate d'ouverture également mais membre du POS et de sa suppléante, Jacques se voit grandes ouvertes les portes du Conseil communal de Charleroi.

Il va ainsi rejoindre notre camarade Malika qui se réjouit de pouvoir compter sur un partenaire de poids. En effet, qui ne connaît Jacques à Charleroi pour le travail militant inlassable qu'il mène depuis son adhésion au PC?

Jacques, écologiste avant l'heure, n'aura ainsi aucune peine à respecter l'accord électoral conclu avec ses partenaires comme il n'aura aucune difficulté à mettre en évidence et dénoncer les puissances d'argent assoiffées de profit contre lesquelles, lui et ses compagnons du Martinet ont gagné quelques belles batailles.

 

Rappelons-en quelques-unes:

 

-          La lutte pour la sauvegarde et le classement de cet inestimable lieu de verdure que représente le terril du Martinet;

-          L'opposition victorieuse à la pénétration d'une autoroute reliant la R 3 à la A 54 ce qui aurait causé la destruction de centaines d'habitations à Roux et à Jumet;

-          La création avec 15 comités de Wallonie de la Coordination des Comités de Défense des Terrils et la lutte victorieuse qu'ils ont remportée contre la Ryan Europe.

-          L'aide apportée à l'ADEM, comité de Défense de Monceau, opposé à l'extension d'un CET sur le Trou Beaumont;

-          L'offensive contre un société pétrolière désirant s'implanter dans une zone fortement urbanisée sans posséder le moindre permis d'exploiter;

-          L'opposition à l'implantation d'un centre de tri aux abords d'une  réserve naturelle,  encore une fois, une multinationale, la Shanks and Waste ( anciennement Page conteneurs).

 

Cela pour les combats les plus importants sans oublier sa présence au quotidien dans d'autres combats comme celui mené pour un enseignement de qualité ouvert à tous.

 

Malika et Jacques, vos camarades n'ignorent pas que vous serez le dignes successeurs de  Maurice Magis, ce grand homme qui nous  a représentés durant tant d'années au Conseil communal de Charleroi et que vous serez les porteurs des mêmes valeurs qui l'animaient à savoir le dialogue et la tolérance tout en affirmant et défendant becs et ongles son identité de communiste.

Robert TANGRE

 

La casse de la SNCB se poursuit !


 

Après la scission de la SNCB décidée en mars dernier, fermetures de gares ou de guichets, réduction des services dans les stations, vente des bâtiments pour de toute autres affectations,… sont autant de nouvelles agressions contre le chemin de fer. Autant de mesures qui démontrent l’indéniable processus de privatisation dans lequel le gouvernement Verhofstad (VLD), notamment son ministre Vande Lanotte (SP.A) et la direction de la SNCB ont engagé ce service public.

Ce plan de restructuration annoncé qui devrait être finalisé au début de 2005 contribuera immanquablement à éloigner encore les usagers de ce mode de transport. Cela ne peut qu’avoir un effet d’enchaînement : moins d’usagers entraînant moins de rentrées et donc de nouvelles restructurations… Vraisemblablement, les émoluments des administrateurs de la SNCB ne sont pas à l’avenant de la misère dans laquelle ils plongent le chemin de fer !

Il ne faut pas être grand clerc pour imaginer que cette nouvelle casse entraînera une augmentation du vandalisme et accroîtra encore le climat d’insécurité dans ces quartiers. La course à la rentabilité financière qui motive de telles restructurations conduit à des conséquences désastreuses sur les plans social, environnemental et politique.

Les communistes s’élèvent contre ces mesures ultra-libérales. Ils exigent le maintien du service public à la SNCB.

Ils expriment leur solidarité avec les agents et les usagers et les invitent à manifester clairement leur réprobation.

Aidez-nous à diffuser " L'Etincelle" par internet!


 

 

Née à Charleroi, Malika EL BOUREZGUI est fille d’ouvrier mineur issu de l’immigration maghrébine. Elle est actuellement employée à l’Administration centrale de l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH).

 

1ère suppléante sur la liste Ecolo, en tant que candidate d’ouverture, elle accède au Conseil communal ce 23 septembre 2004 suite à la démission de Cécile OLIVIER, Chef de groupe Ecolo.

Après avoir été attachée parlementaire auprès du groupe socialiste de 1996 – 1998 et active dans le milieu associatif, c’est auprès du parti communiste progressiste qu’elle rencontre les idées auxquelles elle aspire : lutte contre toutes formes d’exploitation, critique d’une société dont les lois seraient dictées par la recherche du profit au détriment du respect des valeurs humaines, fondements d’une société viable pour tous. Femme de dialogue et d’ouverture, elle recherche le débat public permettant une véritable réflexion sur nos problèmes de société.

Dans le respect des accords passés avec Ecolo, elle espère contribuer, en concertation avec toutes les bonnes volontés politiques qui le souhaitent, à développer plus de moyens et d’outils pour : promouvoir le logement, préserver l’environnement, soutenir l’intégration des personnes d’origine étrangère, favoriser la création d’espaces de vie et de parole. Elle est particulièrement sensible au phénomène de la drogue et la toxicomanie qui touche de plus en plus nos jeunes adolescents et dont on peut constater les conséquences désastreuses au niveau humain, social, sécuritaire et de la santé mentale.

Elle souhaite que l’on prenne conscience de toute la dimension de cette problématique et qu’une réflexion soit menée pour y apporter des solutions adaptées. Quant à la montée de l’extrême droite, elle rappelle les évènements douloureux du passé et l'aboutissement inéluctable des régimes totalitaires et d'oppression. 

Pour elle, être véritablement à l'écoute des préoccupations du citoyen, accepter la remise en question des différentes politiques menées jusqu'à présent, lutter contre l'ignorance par l'éducation et l'information permettront d'y faire face.


Jacques COUPEZ a prêté serment ce jeudi 28 novembre.

En septembre dernier, nous n'imaginions pas que les événements seraient aussi rapides et permettraient l'installation d'un nouveau conseiller communal membre du Parti communiste élu sur la liste ECOLO. En effet, suite à la démission de la Camarade Nicole Vandermael, candidate d'ouverture également mais membre du POS et de sa suppléante, Jacques se voit grandes ouvertes les portes du Conseil communal de Charleroi.

Il va ainsi rejoindre notre camarade Malika qui se réjouit de pouvoir compter sur un partenaire de poids. En effet, qui ne connaît Jacques à Charleroi pour le travail militant inlassable qu'il mène depuis son adhésion au PC?

Jacques, écologiste avant l'heure, n'aura ainsi aucune peine à respecter l'accord électoral conclu avec ses partenaires comme il n'aura aucune difficulté à mettre en évidence et dénoncer les puissances d'argent assoiffées de profit contre lesquelles, lui et ses compagnons du Martinet ont gagné quelques belles batailles.

 

Rappelons-en quelques-unes:

 

-          La lutte pour la sauvegarde et le classement de cet inestimable lieu de verdure que représente le terril du Martinet;

-          L'opposition victorieuse à la pénétration d'une autoroute reliant la R 3 à la A 54 ce qui aurait causé la destruction de centaines d'habitations à Roux et à Jumet;

-          La création avec 15 comités de Wallonie de la Coordination des Comités de Défense des Terrils et la lutte victorieuse qu'ils ont remportée contre la Ryan Europe.

-          L'aide apportée à l'ADEM, comité de Défense de Monceau, opposé à l'extension d'un CET sur le Trou Beaumont;

-          L'offensive contre un société pétrolière désirant s'implanter dans une zone fortement urbanisée sans posséder le moindre permis d'exploiter;

-          L'opposition à l'implantation d'un centre de tri aux abords d'une  réserve naturelle,  encore une fois, une multinationale, la Shanks and Waste ( anciennement Page conteneurs).

 

Cela pour les combats les plus importants sans oublier sa présence au quotidien dans d'autres combats comme celui mené pour un enseignement de qualité ouvert à tous.

 

Malika et Jacques, vos camarades n'ignorent pas que vous serez le dignes successeurs de  Maurice Magis, ce grand homme qui nous  a représentés durant tant d'années au Conseil communal de Charleroi et que vous serez les porteurs des mêmes valeurs qui l'animaient à savoir le dialogue et la tolérance tout en affirmant et défendant becs et ongles son identité de communiste.

Robert TANGRE

 








11:10 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.