15/03/2005

Honteux amalgames entre nazisme et communisme !

Honteux amalgames entre nazisme
et communisme !

 

Sous l'impulsion de députés européens issus d'Europe de l'Est, une dangereuse tendance à assimiler pour les interdire, symboles du nazisme et symboles du communisme semble de bon ton dans certains milieux proches du Parti Populaire Européen (catholique).

 

Cet amalgame est scandaleux ! Ces députés attribuent au Pacte germano-soviétique la responsabilité de la seconde guerre mondiale, considérant que les Etats-Unis ont, seuls, vaincus le nazisme et le communisme. Que certains revanchards règlent des comptes avec des régimes dont nous avons par ailleurs condamné les excès, est une chose ; qu'ils procèdent, pour ce faire, à une honteuse révision de l'histoire en est une autre que nous ne pouvons admettre.

En effet, comment oser oublier l'aide, avant guerre, des capitalistes américains (dont la famille Bush) au régime hitlérien qui a permis à ce dernier de s'armer ? Comment oser taire les accords de Munich conclu, dès 1939, entre Chamberlain (Grande-Bretagne), Daladier (France) et Hitler (Allemagne) sur le dos des Soviétiques ?

Comment oser nier l'effort de guerre inouï du peuple soviétique qui est à la base de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie ? Comment oser faire l'amalgame des victimes et des bourreaux quand on sait combien fut grand le sacrifice des résistants en général, et des résistants communistes en particulier.

 

Dans une lettre publiée par le Corriere della Sera, M. Frattini, Commissaire européen, se prononce pour cette double interdiction. Comment ose-t-il, ce commissaire issu des rangs d'un parti acoquiné au gouvernement italien à des fascistes nostalgiques de Mussolini ?

La Commission européenne, dont on sait que la vocation n'est pas de promouvoir une politique progressiste, se grandirait en rejetant cette basse opération. Les communistes du Centre appellent les élus progressistes à désavouer de telles manoeuvres.


11:08 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.