15/03/2005

Pourquoi existe-t-il des ASBL paracommunales ?

Pourquoi existe-t-il des ASBL

 paracommunales?

 

La campagne électorale 2000 s'était déroulée à Courcelles par la mise en évidence de dysfonctionnements importants au niveau d'ASBL paracommunales comme CORAIL ou le SLAIE.

Suite à l'intervention des conseillers communaux UCPW, ces associations furent fermées et des actions judiciaires non encore abouties – engagées.

 

Comment en arrive-t-on à ce genre de dérives?

 

Des ASBL paracommunales ont été créées par divers conseils communaux pour rencontrer dans l'urgence certaines problématiques sociales (aide aux plus démunis, garderies d'enfants, lutte contre la toxicomanie,…).

Comme ces associations sont financées par des

subventions diverses tant fédérales que régionales,

elles doivent réagir rapidement aux subventions annoncées, créer un projet et le soumettre à l'avis des pouvoirs de tutelle pour émarger aux subventions.

Comme la structure traditionnelle de toute décision prise par tout Conseil communal est lourde et très longue, il est impossible de réagir rapidement dans le laps de temps requis pour le dépôt de tout dossier.

Les conseils communaux ont ainsi créé des ASBL aux commandes desquelles se trouvent des administrateurs comptant en principe une représentation proportionnelle d'élus communaux.

Et là se trouve le piège car l'attention des élus se relâche et souvent par sens du copinage politique (ce sont des camarades qui gèrent, nous sommes donc en confiance), les conseillers communaux n'exercent pas les tâches qui leur sont assignées par la loi à savoir le droit de regard et le droit de contrôle sur tous les documents régissant la vie de toute association.

Cette surveillance n'étant pas accomplie, on connaît des dérives à la Courcelloise ou à la Carolo comme en témoigne l'article ci-après.

 


10:54 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.