18/05/2005

Appel des élus locaux de l'Union Européenne

Appel des élus locaux de l'Union Européenne

 



Lors d'une rencontre organisée au Parlement européen le 3 mars dernier, il a été décidé de créer un réseau européen d'élus progressistes.

Il s’agit d’inscrire dans la durée un partenariat entre les députés du groupe GUE et les élus locaux progressistes européens. Ce réseau a pour vocation d’être souple, d’accueillir tous les élus qui se reconnaissent dans une Europe fondée sur les valeurs de justice sociale, de solidarité, de paix et de coopérations.

Une première initiative du réseau est de rendre public un appel commun d’élus s’opposant au projet de traité constitutionnel et à la directive Bolkestein, et agissant pour une Europe de progrès pour tous.

 

Vous trouverez ci-dessous cet appel qui a été validé par Francis Wurtz président du groupe GUE/NGL.

 

La Belgique était représentée par Pierre BEAUVOIS, président du PC, Malika EL BOUREZGUI et Robert TANGRE, respectivement élus communaux communistes à Charleroi et Courcelles sur les listes ECOLO et UCPW.

 

Elus locaux de l’Union européenne, qui compte 25 pays et 450 millions d’habitants, nous sommes différents par notre histoire, notre culture, et notre langue. Mais nous avons en commun d’être des élus européens, des élus locaux parmi les plus proches des habitants.

Nous sommes des élus progressistes. Nous voulons des changements profonds dans cette Europe qui considère « le pouvoir discrétionnaire des autorités locales » comme un verrou à faire sauter, coûte que coûte.

Ainsi, nous sommes des empêcheurs de tourner en rond de l’Europe libérale, qui veut institutionnaliser le dumping social.

Nous rejetons le projet de directive Bolkestein, et plus généralement toutes dispositions qui démantèlent le modèle social européen. Nous sommes particulièrement attachés aux services publics de nos pays, au développement de nos territoires, à la diversité de nos démocraties locales.

Nous savons que l’intervention politique, que l’irruption des citoyens sont indispensables, pour améliorer le quotidien et l’avenir de nos villes et nos villages, de nos provinces et nos régions, pour que l’Europe dans le monde soit un espace de progrès social, de démocratie, de développement durable, de coopération et de paix et pèse de tout son poids en faveur d’un monde plus juste, plus solidaire, plus démocratique, un monde de paix.

Or le projet de constitution européenne qui nous est soumis aujourd’hui, dans la droite ligne des politiques de régression sociale, aggraverait la situation actuelle, ferait de la « concurrence libre et non faussée » la « loi fondamentale » durable de l’Europe.

Ce n’est pas l’avenir que nous voulons.

Avec les populations de nos collectivités locales, nous aspirons à une Europe de coopération et non de mise en concurrence.

Elus locaux progressistes, en coopération avec les eurodéputés de la gauche unitaire (GUE/NGL), nous voulons bousculer les rapports de forces, ouvrir les perspectives d’une rupture avec le libéralisme.

 

Aujourd’hui, c’est en faisant triompher le NON au traité constitutionnel.

10 peuples sur 25 ont à se prononcer par référendum.

Si le NON passe dans un Etat membre, ce sera une victoire pour tous les peuples d’Europe et un formidable encouragement pour toutes les forces progressistes.

Cela ouvrira la possibilité de construire ensemble l’Europe que nous voulons.

Pour être utile et bâtir cette Europe de progrès social et de paix, nous avons créé un réseau européen d’élus progressistes.

Agir ensemble contre la Constitution et pour une Europe où il n’y aurait plus de place pour une « directive Bolkestein », faire triompher le NON en est le premier acte.

 

D’autres étapes suivront.  


14:19 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

APPEL A LA MANIFESTATION APPEL A LA MANIFESTATION
Ce dimanche 25 mars à 14 heures devant le rond point Schuman


Ce dimanche, l'Union Européenne aura 50 ans. Pour notre gouvernement, ce sera l'occasion d'organiser des festivités entrecoupées de discours à la gloire de l'Europe afin de tenter une fois de plus de rallier la population au projet européen. Une belle mascarade qui trompe de moins en moins de monde. Cette Europe n'est pas celle des peuples européens. Elle est celle du Grand Capital et l'hostilité à son égard parmi les couches populaires est de plus en plus grande. Le masque tombe chaque jour un peu plus. La privatisation des services publics, les licenciements massifs, les restructurations scélérates, les délocalisations, les cadeaux fiscaux aux patrons, les contrats précaires et tout ce qui impose des privations à la population surviennent alors que les profits réalisés par les entreprises n'ont jamais été aussi importants. Le lien entre une Europe ultralibérale et la casse de nos acquis sociaux durement gagnés par les travailleurs se renforce toujours plus dans l'esprit des citoyens.
Après le drame de Volkswagen Forest et à l'heure où seuls le personnel et la population subissent le contrecoup des restructurations et des privatisations, nous ne pouvons pas rester les bras croisés tandis que les eurocrates paraderont fièrement dans les rues de Bruxelles.
Ce dimanche 25 mars, le jour des 50 ans de l'Union Européenne, se présente à nous une occasion historique de rassembler toutes les forces de gauche et de faire entendre notre voix.
Je compte sur vous qui recevez ce message pour répondre favorablement à cette occasion en transmettant ce mail à tous vos contacts afin que par effet boule de neige nous puissions toucher un maximum de monde.

A Tous nos compagnons de lutte.

Horizon Rouge


Écrit par : Horizon rouge | 20/03/2007

Les commentaires sont fermés.