25/07/2005

juillet 2005

l'ETINCELLE N°7



13:25 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Le MR, la ville et le Martinet

Le MR, la ville et le Martinet

 

Lors d'un récent  Conseil communal de Charleroi, l'ancien Secrétaire d'Etat et chef du file du MR de Charleroi interpellait le Collège échevinal sur les dépenses consenties, dispendieuses, estimait-il, pour les finances communales pour ester en justice contre la firme Page Conteneurs qui s'est installée sur un site voisin du terril du Martinet car obligée de fuir celui de Courcelles, la queue entre les pattes.

L'Echevin Gérard Monseux, intervint en premier lieu et développa un argumentaire technique bien développé puis la parole fut laissée à Jacques COUPEZ, membre du Parti communiste, élu sur la liste ECOLO.

Nous reproduisons ci-dessous son intervention.

 

Voici des éléments que le MR et M. Knoops n’ont jamais pris en compte dans le dossier PAGE conteneurs pour l’implantation du centre de tri à Roux Monceau et pour lesquels ils sont restés étrangement muets.

Bizarre !

 

Les exemples :

A aucun moment dans les dossiers il n’est fait référence au fait que Page s’installerait de manière contiguë aux terrils du Martinet, site classé  par la CRMS en 96.

Silence MR !

 

Sur l'une des pages, on signale qu’il n’y a pas d’habitations à moins de 500 m, sur une autre, à moins de 200…alors que des habitations sont directement voisines du site, certaines même enclavées !

Silence MR !

 

 

 

En ce qui concerne le bruit, le dossier Page stipule que l’on ne pourra mesurer l’impact sur le voisinage que lorsque l’entreprise sera en exploitation.

Et comble, il est même écrit que les bruits supplémentaires (charroi, broyeurs, grues, bulldozers..)  « vont se fondre dans le bruit ambiant ».Invraisemblable  pour chacun de nous, mais 

 Silence MR !

 

Il est dit aussi que la société pourrait se raccorder au réseau SNCB et au Canal Charleroi / Bruxelles, ce qui est impossible.

Que le dossier affirme que le site convoité par Page  ne va pas enclaver les terrils classés entre le centre de tri et le CET Monceau…alors que dans les faits ça l’est

 

Mr Knoops, vieux lion de la politique carolo connaît les lieux. mais

Silence MR !

 

La société dit avoir eu des contacts avec le Met pour placer un îlot sur la rue de Roux pour faciliter la circulation. Aujourd’hui, on exploite, il n’y a rien,

Silence MR !

 

La société dit avoir un projet de convention avec la division Nature et forêts de la DGRNE, pour la gestion de la zone humide sur le site qu’elle exploite, aujourd’hui il n’y a rien,

 Silence MR !

 

Pour pouvoir s’installer, la société relate l’absence de projets touristiques sur le site du Martinet alors que si elle avait interrogé l’Echevin du Tourisme ou ses services, il lui aurait été dit que depuis décembre 2003, la ville, le département du tourisme et le comité de quartier se sont activés à la préparation de la mise en place de « la chaîne des terrils » et ont présenté un projet européen, retenu pour sa qualité (14.050 euros de subsides).

Silence MR !

 

Plus tard, M. Knoops ne modifie pas son appréciation

à l’égard de la société Page lorsqu’il lui est proposé des sites alternatifs sur le domaine du port autonome de Charleroi.

Contre vents et marées, il s’est obstiné à soutenir l’entreprise malgré les avis défavorables émis par la ville et la Députation Permanente (où siège d’ailleurs aussi le MR)

Malgré les conditions dans lesquelles ont été délivrés les permis (dates et passage d’un chef de cabinet adjoint du ministre signant les permis au sein du groupe de la société demanderesse).

 

MAIS POURQUOI DONC UNE TELLE OBSTINATION ?

EEt bien, il faut en fait savoir que M. Knoops est l’administrateur délégué du « cluster des déchets solides » Le cluster est le regroupement d’une vingtaine de sociétés qui couvrent les métiers liés au secteur du déchet. Parmi ces sociétés, le groupe « Shanks » dont fait partie  la société  PAGE conteneur qui s’est installée à Roux.

MM. Knoops  est donc payé pour  servir les intérêts des candidats exploitants, entre autres…

 

Ce n’est donc pas à titre de simple conseiller communal qu’il est intervenu dans ce dossier, mais au titre de  Patron,  de représentant des sociétés s’occupant du déchet.

 

C’est à ce titre que l’on doit aussi, plus que certainement « le silence du MR » tant sur le  volet courcellois que carolo

 

Depuis 1995, Page est installée à Courcelles. Les nuisances ont sérieusement augmenté pour les riverains (vue, bruit, poussières, charroi, odeurs pestilentielles, rongeurs…)

Non respect de la législation de la Région Wallonne.

M. Knoops n’a jamais tenu compte des plaintes des riverains courcellois alors qu’elles étaient reconnues par la DPE

M. Knoops n’a jamais tenu compte des plaintes des riverains courcellois alors que le MR courcellois a TOUJOURS suivi les riverains (ex : démarches au conseil communal de Courcelles, y compris une action au Conseil d’Etat pour refuser une prolongation d’exploiter  durant  4 mois,  de décembre à avril 2005

Est-ce une incohérence du MR ou la preuve d’une attitude partisane  de M. Knoops ? Je vous laisse juge

M. Knoops n’a jamais été perturbé  non plus par le fait que la DPE ait retiré le permis d’exploiter à Courcelles pour non respect des législations et diverses recommandations de cette même DPE.

 

On comprend probablement mieux maintenant, pourquoi il a continué à soutenir PAGE, qui travaillait mal et qui possédait une mauvaise image

Pourtant sur le site web du cluster des déchets solides, on dit vouloir faire le contraire… « Assurer la promotion et l’image du secteur ». Voici bien la preuve qu’il est partisan !

Le cluster des déchets dit aussi vouloir « travailler de manière éthique et respectueuse de l’environnement… ». Pourtant il n'y a jamais eu de contact entre un membre ou un relais du MR avec le comité de quartier de Roux.

 

Ceci est peut-être normal et logique alors que le cluster  dit  « Encourager une approche orientée vers le client »

Après avoir armé et soutenu Page sans conditions? C’est donc en état de légitime défense que se sont trouvés la ville et les riverains.

 

Cela  justifie les actions en justice qu’il s’imposait de mener face à tous ces états de faits.

M. Knoops, dans votre position et celle de votre parti, reprocher aujourd’hui à la ville de s’être défendue est intellectuellement  malhonnête..

Hélas, le MR est dans son propre rôle : il privilégie la défense des intérêts particuliers ou privés au détriment de l’intérêt collectif, en l’occurrence celui de tout un quartier de la ville, annihilant  aussi tous les efforts consentis en matière de développement durable.

Après tous ces silences du MR, il est temps pour le porte-parole du MR de s’exprimer sur le port de sa double casquette !

13:16 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES INDISCRETIONS PAR DEMETRIO SCAGLIOLA

Nouvelle Gazette 28/06/05

Etienne Knoops au Pays des Soviets …

 

Charleroi serait-elle la dernière ville d'Europe occidentale à être nostalgique du communisme pur et dur stalinien?

Ceux qui ont vécu le dernier conseil communal carolo, jeudi, sont en droit de se poser la question. Car si  l'on peut parfois reprocher aux débats de manquer de hauteur, on a eu droit, cette fois , à un affrontement idéologique digne de la guerre froide. Comme souvent, c'est le plus ancien, (mais pas le plus sage) des conseillers carolos, le libéral pur jus Etienne Knoops (MR) qui a allumé la mèche.

 

Revenant sur la séance précédente, Knoops a à nouveau reproché au conseiller Jacques Coupez (Ecolo) d'utiliser des méthodes communistes, dignes des terribles pratiques staliniennes. L'Ecolo étant notoirement …  un militant  communiste (c'est connu, les Ecolos sont les rois du recyclage … politique) il a fait remarquer à Etienne Knoops que le fait d'être taxé de communiste ne le dérangeait pas le moins du monde. "Au contraire, je suis communiste et fier de l'être" a ajouté Jacques Coupez, ce qui a eu le don  d'énerver le libéralissisme Etienne Knoops "Ah ! ça ne vous dérange pas d'être communiste après tout ce qui s'est passé à l'Est, bravo" s'est exclamé Knoops, ébahi par l'aveu de Jacques Coupez. L'affaire en serait restée là si, sur les bancs du Collège échevinal, certains ne s'étaient pas laissé aller à avouer leur penchant pour feu le régime soviétique. Jean-Pol Demacq étant visiblement le plus enthousiaste (mais pas le seul) à communiquer sa nostalgie pour l'URSS de Kroutchev, Brejnev et Andropov. Faudrait pas s'étonner si "Demackovski" propose un jour de transformer l'avenue Paul Pastur en Boulevard Joseph Staline.

13:11 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

En direct des fédés

A Charleroi, le PC reconduit son partenariat électoral avec Ecolo

 

La section de Charleroi du parti s’est réunie le 14 juin pour examiner la proposition d’Ecolo-Charleroi de reconduire la liste de l’alliance déjà proposée aux électeurs lors du précédent scrutin communal. On sait que, à mi-législature, nos deux camarades Malika El-Bourezgui et Jacques Coupez ont été appelés à siéger au conseil. Ils le font, de l’avis général, avec brio, efficacité et ouverture d’esprit.

Si, voici cinq ans, l’accord entre les deux formations – et d’autres candidats d’ouverture – était intervenu un peu tardivement pour en peaufiner tous les termes, il n’en ira pas de même cette fois-ci.

 

Actant la bonne entente qui règne dans le groupe, le sain esprit de collaboration qui l’anime, la section Ecolo nous a demandé de confirmer au plus vite notre souhait de poursuivre l’expérience. Lors de notre débat interne, nos deux élus ont fait valoir notamment la totale liberté de manœuvre dont ils disposent, tant en ce qui concerne les thèmes que le contenu de leurs interventions.

 

D’autre part, comme à La Louvière, nous nous trouvons en face d’un PS omnipotent et du risque d’une nouvelle montée en puissance de l’extrême droite. Il faut donner de l’air à la politique. Il y a urgence de relancer le débat sur les enjeux municipaux et autres avec le plus grand nombre de citoyens. Pour cela, il s’agira de mener une campagne dans la durée. D’ouvrir aussi la liste aux syndicalistes, aux associations, au mouvement altermondialiste.

 

Le principe d’une liste commune, où les candidats communistes apparaîtront es qualité, a donc été accepté à l’unanimité. Nous y reviendrons.

13:06 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Huma

LUCHA & FIESTA 

organise un bus pour la fête de l'Huma 

les 09, 10 et 11 septembre 2005


Programme : http://www.humanite.fr/fete.php3

à La Courneuve - Seine -Saint-Denis (93) - France  

 

ATTENTION LES PLACES SONT LIMITEES.

Réservez dès aujourd'hui ! 

 

LES 3 JOURS : 100 EUROS :

Voyage en bus + hôtel + déjeuners + entrée pour les 3 jours
Comment ? 

en versant un acompte de minimum 20 euros

sur le compte 034-2163046-08 avec en communication :

 NOM + numéro de téléphone
Plus d'infos au 064/44.19.21 ou cecile.delcourt@umh.ac.be

 



12:40 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le rôle positif du PCF dans la campagne référendaire.

Le rôle positif du PCF dans la campagne référendaire.

 

Du côté du Parti Communiste qui, texte constitutionnel en main, a mené campagne aux quatre coins de la France, poussant l'élégance jusqu'à partager son (maigre) temps de parole dans les médias avec les autres partisans du "non" , on a tenté de calmer le jeu opposant certains ouistes et nonistes.

 

"Moi, je n'ai jamais fait d'amalgame entre Sarkozy et Hollande", à fait savoir sa secrétaire nationale, Marie Georges Buffet. Pour l'après 29 mai, le PCF prône une démarche inédite, " des forums populaires, ouverts à toutes forces de gauche et de progrès, destinés à élaborer ensemble un programme politique rompant avec les logiques libérales et à rassembler ainsi toute la gauche pour tenter d'arrêter la "machine à diviser" : " Nous rappelons  les partisans du "oui", à droite comme à gauche, à l'ordre démocratique qui exige qu'on oppose des arguments à des arguments."

 

Même son de cloche chez les verts. Chaque parti sait que pour espérer gagner l'élection présidentielle, il faudra une dynamique commune de rassemblement. De même , la gauche ne peut espérer emporter une majorité de sièges de députés sans accords électoraux.

Maurice Magis  - JDM



12:36 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Six communes carolos classées parmi le top des communes belges les plus pauvres !!

Six communes carolos classées parmi le top des communes belges les plus pauvres !!

 

D'après les statistiques fiscales 2003, publiées par l'Institut National des Statistiques (INS), l'arrondissement de Charleroi occupe malheureusement la lanterne rouge nationale au niveau des revenus déclarés avec une moyenne de 19 283 euros juste devant l'autre arrondissement de la région, celui de Thuin (20.033 euros).

Au niveau des communes, notre région a le triste privilège d'avoir six communes parmi les dix plus pauvres du pays : Farciennes (2 ème avec 17 033 euros) , Momignies (3 ème avec 17 467 euros), Châtelet (6 ème avec 18 104 euros), Charleroi (7 ème 18 123 euros), Anderlues (8 ème avec 18 368 euros) et Froidchapelle (10 ème avec 18 573 euros).

Au niveau des communes les plus riches de la région, Ham-sur-Heure/Nalinnes arrive en tête (26.654 euros) juste devant Gerpinnes (26.013 euros), Montigny-le-Tilleul (25.183 euros) et Les Bons Villers (24.140 euros). Suivent Pont-à-Celles (23.722 euros), Thuin (23 586 euros), Lobbes (23.241 euros), Aiseau-Pesles (20.164 euros) et Beaumont (20.143 euros). juste sous la barre des 20.000 €, on trouve Merbes-le-Château avec 19.987 euros, Fleurus (19.817 euros), Courcelles (19.318 euros), Erquelinnes (19.163 euros), Fontaine-l'Evêque (18.801 euros) et Anderlues (18.368 euros), qui se trouve déjà dans le top 10 des communes les plus pauvres (fiscalement en tout cas) du pays, comme Charleroi, Châtelet et Farciennes, qui n'est précédée dans ce triste classement que par Saint-Josse-ten-Noode.

Plus que jamais, donc, le Hainaut et plus particulièrement notre région ont besoin des fonds d'aide européens pour sa reconstruction économique.

12:32 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Journée des Oubliés des Vacances à Paris.

Le 24 août, le SPWB organisera sa 4ème Journée des Oubliés des Vacances à Paris.


 

Un enfant sur trois ne part pas en vacances !

Cette journée est conçue comme un moment inoubliable offert à tous les enfants dont les familles sont en difficulté.         

Cette année, nous répondons à l’appel du " Secours Populaire Français " qui veut en faire une journée mondiale de solidarité, baptisée " Soleils du Monde 2005 ", à l'occasion de son 60e anniversaire, en rassemblant plus de 60.000 enfants venus du monde entier, victimes de guerres, de conflits armés, de la faim, des calamités naturelles ou de terribles fléaux, tels que ceux du sida ou du paludisme.

            Au programme pour les enfants belges :

-         visite du Musée de l’Air du Bourget

-         Spectacle au Stade de France présentant des chorégraphies diverses , (musique, chants, danses…)

 

            Outre le transport, le SPWB offre les repas et les visites …. le tout pour une participation minimale des enfants de 5 €.

Le coût réel de la journée par enfant se monte à 40 €.

Les pouvoirs publics nous aident, mais cependant insuffisamment pour boucler notre budget que nous évaluons à 23.400 €.

 

ALORS, AIDEZ – NOUS !

- en versant votre contribution sur le compte 879-3660750-38 (FCD-PJT-   Secours populaire)   avec la mention JOV 2005

-         en diffusant largement cette initiative !

 

Leur visage radieux, ce jour-là vous dira " MERCI "

 

Grand merci pour votre collaboration .

Robert Tangre – Président du SPWB

 



12:28 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |