27/10/2005

Les affaires, les locataires et les Carolos…

Les affaires, les locataires et les Carolos…

 

Chaque jour qui passe, les Carolos en savent un peu plus sur les pratiques scandaleuses orchestrées en catimini par les responsables de la société de logement la « Carolorégienne », ceux-ci étant par ailleurs sénateur ou échevins socialistes.

 

Le pouvoir tentaculaire, les attributions et mandats qu’ils exerçaient leur permettaient quasiment de décréter le beau temps sur Charleroi.

Il s'agit d' un véritable hold-up sur  la vie politique et sur le fonctionnement  démocratique des institutions.

Le slogan du PS « Rendre la ville au citoyen », traduit au quotidien, devrait plutôt s’écrire « Prendre la ville…»

Logiquement, on aurait pu penser qu’une majorité socialiste  aurait été un gage  d’ouverture à la participation  citoyenne , à celle des élus. Hélas tout fut confisqué !

 

Faux défenseurs et vrais problèmes !

 

A en croire leurs déclarations, on aurait aujourd’hui l’impression que le MR et son porte – parole, Olivier Chastel, sont devenus les défenseurs des locataires de la CAROLO et plus généralement du logement social.

IL N’EN EST RIEN !

 

La seule chose qui les préoccupe est de remuer le scandale pour en tirer un profit électoral.

A-t-on jamais vu la droite, les libéraux, fussent-ils MR protéger les moins nantis, les plus démunis? Leur fonds de commerce, ce sont plutôt les milieux huppés, les banques, le patronat…

 

Par exemple, au conseil communal de Charleroi :

 

·         Sur le problème de la mendicité, leur attitude, c'est:  « Cachez-moi ces pauvres que nous  ne pouvons  voir ! »

·         Il faut aussi souligner leur obstination  à ne pas voter les augmentations de taxes qui visent les sièges de banques

 

Les locataires des habitations sociales n’ont pas d’illusions à se faire, la pression médiatique retombée, le MR et les siens continueront leur politique, avec pour conséquence la vie chère,  l’augmentation des chiffres du chômage (qui atteint désormais les  30%),  les interminables listes d’attente pour un logement…bref, les vrais problèmes pour bon nombre de Carolos.

 

Pour le MR, ce sera, encore et toujours, moins de charges pour les entreprises.

 

A GAUCHE,

 

Des femmes et des hommes oeuvrent pour une autre politique, c’est  le  cas pour TOUT le groupe Ecolo au conseil communal et plus particulièrement pour Malika El Bourezgui et Jacques Coupez,  élus du PARTI COMMUNISTE  sur la liste Ecolo.

 

Alors que certains découvrent le sens de l’éthique, nous n’avons cessé de réclamer la transparence, le décumul des mandats pour l’ensemble de la classe politique.

Quoi qu’il en soit, nous ne nous laisserons pas paralyser par les affaires, c’est maintenant le travail de la Justice !

 

Emploi, engagement de personnel communal, enseignement, conditions de travail, toxicomanie, logement, petite enfance, mendicité, mobilité, environnement, amélioration du cadre de vie …tels sont quelques-uns des domaines dans lesquels nous sommes intervenus,  avec des résultats  à la clé !

 

Notre principal objectif est de remettre au plus vite les véritables préoccupations de nos citoyens au centre des débats et des réflexions de notre cité pour pouvoir rechercher, avec toutes les bonnes volontés, les vraies réponses à y apporter.

 

Dans l’immédiat nous pensons aux 88 travailleurs de la « Carolo », en grève depuis 3 semaines et pour eux nous réclamons de l’actionnaire principal, la ville de Charleroi, une médiation afin de trouver une fin honorable au conflit et la satisfaction des besoins des locataires. Il y va de leur sécurité, de l’hygiène.

 

Le spectre de l’extrême droite.

 

La tentation pourrait sembler plus grande aujourd’hui, pour certains de nos citoyens, de se tourner vers les mouvements d’extrême droite par rejet et désespoir.

 

Il faut rappeler que ces partis s’alimentent des peurs et de l’ignorance des gens. Qu’une société basée sur un système d’exclusion et d’intolérance ne peut s’accorder avec le monde qui l’entoure et ne peut que l’isoler et décliner.

 

Sachez  qu’au conseil communal, le seul élu FN est TOTALEMENT INEFFICACE et quasi muet.

 

C'est en luttant contre le clientélisme, le cumul des mandats, la concentration des pouvoirs, contre le décrochage scolaire et social et  pour des emplois statutaires, du logement de qualité, des revenus adaptés au coût de la vie,… qu' on s’attaquera directement aux ferments qui nourrissent ces partis.

 

Nous nous y emploierons !

 

La section de Charleroi du Parti communiste.

 

 


12:39 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.