27/10/2005

Un panier de la ménagère bourré d’énergie … négative !

Un panier de la ménagère bourré d’énergie … négative !

 

En 2001, la dépense énergétique ne représentait en moyenne que 7,88 % du budget des ménages. Ce chiffre est largement dépassé, et doit sans doute tourner autour des 10 % aujourd’hui . Mais bien sûr, il s’agit d’une moyenne …

 

Plus les revenus sont importants, plus la part relative de la facture énergétique est faible, et vice versa.

 

Les personnes à revenus modestes sont les premières à souffrir de ces hausses, et pour certains, ça peut représenter jusqu’à 20 % des revenus, rien que pour l’énergie. C’est énorme ! D’autant qu’il faut ajouter la dépense pour le loyer ; que reste-t-il pour vivre ou « survivre » ?

 

On doit absolument revoir les pondérations (liées à l’index) avec une correction en fin d’année, sous forme de prime pour les revenus modestes, en prenant par exemple comme référence la déclaration des impôts.

Guy Balès - Membre de la commission interprofessionnelle pensionnés et pré-pensionnés.

12:52 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.