23/11/2005

Ils l'ont dit !

Ils l'ont dit :

"A propos de la gauche de la gauche".

 

Dans trois grands pays européens, la France, l'Italie et l'Allemagne, existent désormais une gauche radicale – ou à tout le moins, à la gauche de la gauche gestionnaire – qui pèse 8 à 9 %. C'est du jamais vu. Même à la grande époque de mai 68. les gauchistes étaient très présents dans les débats, mais il ne faisaient pas le poids aux élections.

Un point limite a été atteint. Une fraction non négligeable de la population fonctionne désormais à contre-courant du discours dominant, prônant l'adaptation pure et simple à l'économie de marché. En Allemagne, si le nouveau parti de Lafontaine se structure bien, aux prochaine élections, il pourrait cette fois mordre sur l'électorat du SPD. Surtout si celui-ci va plus loin dans les réformes libérales qu'il a initiées.

Les problèmes liés à la réunification demeurent entiers. C'est évident quand on observe que le parti de gauche dépasse les 25% dans les régions de l'Est.

Marc Jacquemain : sociologue.

11:43 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.