23/11/2005

Visages de la haine

Visages de la haine

 

Quand je siégeais au Bundestag, j'ai dû affronter plus de haine que jamais dans ma vie. Un jour cependant les autres partis ont dû se résoudre à ce qu'il existe un PDS ( Parti de la Gauche démocratique) à l'Est qui, au niveau national, rassemblait autour de 5% des électeurs. Aujourd'hui, nous avons une nouvelle situation : Oskar Lafontaine est pour eux un tout autre cas. Je ne suis pas vraiment un des leurs, mais lui, si. Il fut le président du SPD. Et il construit maintenant avec nous un parti, à gauche de la social – démocratie qui peut devenir un acteur politique d'un poids plus important que le PDS, seul, n'aurait jamais eu la chance de devenir. C'est cela que l'élite politique en Allemagne a apparemment grand-peine à digérer.

Gregor Gysi, ancien président du PDS


11:33 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.