14/12/2005

Des taux de plus en plus inquiétants …

Charleroi – Chômage

Des taux de plus en plus inquiétants …

 

Cela ne va guère à en croire des responsables politiques et non des moindres, comme Elio Di Rupo, qui réclame une sorte de plan Marshall pour sauver, c’est sans doute le mot qui convient, l’économie wallonne qui ne réalise pas les performances annoncées par le gouvernement régional . Il faudrait donc des centaines de millions d’euros pour relancer la machine essoufflée, selon quelques spécialistes . A voir …

En tout cas, ce qui semble pertinent, c’est le constat de carence de notre économie . Les dernières statistiques de l’Onem le confirment : les chômeurs sont encore plus nombreux aujourd’hui qu’hier dans notre région, dans nos villes et communes .

Ainsi, Di Rupo n’a pas tort de s’inquiéter quand il constate que dans sa propre ville (Mons), le taux de demandeurs d’emploi a augmenté de 4 % en 4 ans, passant de 21,86 % à 25,57 % (juin 2005) .

Plus marqué encore que les autres par la désindustrialisation, notre arrondissement de Charleroi encaisse évidemment très mal la baisse de l’activité économique .Quelques exemples parmi nos localités :

-          Charleroi présente désormais un taux de chômage frôlant la barre des 30 % (29,83), avec 4.000 demandeurs d’emploi en plus .

-          Farciennes réussit pire encore avec 32,11 % (6 % en plus que 2002) .

-          Châtelet n’est pas loin non plus avec 28,69 %

-          Et même là où il fait habituellement moins de dégâts, le chômage est malgré tout en hausse comme à Courcelles (22,22 %), à Aiseau-Presles (22,60 %), à Anderlues (22,85 %), à Fleurus (21,03 %) . Dan ces localités aussi, le nombre de sans emploi est en hausse constante, mais moins importante qu’à Charleroi, par exemple .

-          Et des communes comme Les Bons Villers (12,26 %, Thuin (14,27 %) ou Gerpinnes (12,50 %) ne sont pas non plus épargnées par la remontée continue du chômage !

 

Extrait de la Nouvelle Gazette

11:41 Écrit par PC Charleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.