13/07/2006

Des Rouges chez les Verts

Charleroi: élections communales

 

DES ROUGES chez LES VERTS

 

Malika El Bourezgui, conseillère communale sortante, 2ème candidate (Couillet)

 

 

 

Jacques Coupez, conseiller communal sortant, 7 ème candidat, Roux

 

 

Claudine Moine, 12ème candidate, employée de la poste, Jumet

 

 

Olivier Mortelette, 17 ème candidat, délégué syndical FGTB cheminots, Roux

 

 

Jeanne MICHIELS, 22 ème candidate, aide familiale, Roux

 

 

Luigi Raone, 27 ème candidat, délégué syndical ouvrier FGTB à Caterpillar, Couillet

 

 

Maurice MAGIS, 29 ème candidat, journaliste, Montignies-sur-Sambre

 

 

Ginette Balsaux, 32 ème candidate, professeur, Montignies-sur-Sambre

 

 

 

Jean-François GONSETTE, 37 ème candidat, employé Belgacom, Marcinelle

 

 

Christine RAES, 42 ème candidate, psychothérapeute, Montignies-sur-Sambre

 

 

Henri Wauthier, 47 ème candidat, ancien délégué TSE - FGTB, pensionné, Gilly

 


 

DES ROUGES et DES VERTS

 

DEMOCRATIE ET CITOYENNETE … A VOUS DE DECIDER !

 

Les communistes de Charleroi, comme l’ensemble des habitants de notre ville, assistent avec effarement à la multiplication des « affaires » qui minent le pouvoir socialiste . Ils partagent, évidemment, l’indignation, voire la colère, de tous les citoyens . D’aucuns y voient des pratiques mafieuses . Décidément, argent et pouvoir fort font bien mauvais ménage avec une gestion transparente et légale des affaires publiques .

 

En l’occurrence, face à l’arrogance et à l’irresponsabilité des personnalités incriminées, c’est la démocratie communale qui est bafouée . Cette situation fait les choux gras des libéraux du MR, qui rêvent de placer leur calife – M. Chastel – au maïorat, et de mettre le cap à droite . Quant au Front National, il présente un bilan TOTALEMENT NUL (aucune intervention au conseil communal en 12 ans !), mais il attend de recueillir les votes du désespoir . Les carolos n’ont rien à gagner d’un glissement politique à droite, ils n’auraient alors qu’à choisir entre privatisation des services publics, soutien à des intérêts particuliers ou incompétence .

 

L’expérience montre que ni le MR , ni le FN ne sont qualifiés pour prendre à bras le corps les vrais problèmes des gens : logement, emploi, services publics de qualité, environnement, sécurité dans le respect des droits individuels et collectifs, une fiscalité démocratique …

 

Pour une alternative de gauche

Charleroi a besoin d’une alternative de gauche .

Les élus et les candidats communistes veulent oxygéner la démocratie . Ce chemin passe par plus de participation directe des citoyens et des réponses fortes aux questions sociales, aux problèmes quotidiens de la population .

 

Rendre les gestions transparentes

Cela signifie dépolitiser les intercommunales, y assurer la pluralité, consulter les habitants pour les décisions communales importantes, favoriser les contre-oppositions citoyennes, ouvrir les débats communaux .

Mais c’est aussi réduire progressivement et systématiquement le nombre de statuts précaires dans le personnel communal (+/- 50 % aujourd’hui), rendre plus accessibles et décentraliser les services administratifs, ouvrir le bulletin communal « Charleroi Magazine » au travail des conseillers, réglementer strictement le cumul des mandats, défendre et moderniser les service public, assurer le droit à la mobilité et l’accès au logement …

 

Autant de raisons pour lesquelles le Parti Communiste fait liste commune avec Ecolo , et milite avec d’autres à construire une majorité de progrès, ouverte et ambitieuse .

 

Plus que jamais, l’avenir est à gauche !

 

22:51 Écrit par PC Charleroi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |