26/05/2007

Nos cinq priorités - Présentation de Freddy Visconti -

 

Visconti FreddyFreddy Visconti, dernier suppléant et candidat d'ouverture sur la liste n° 12 (PC) se présente 

Qui êtes-vous ?

Oh, ce n'est pas compliqué. Je suis comme tout un chacun. Un simple ouvrier sidérurgiste de CARINOX qui travaille à 4 équipes (cycle de 28 jours, travail de nuit, du W-E etc.). Délégué syndical et de sécurité à la FGTB depuis les dernières élections sociales (mai 2004). Je prends très à coeur la défense des intérêts de mes collègues et me spécialise dans la sécurité du travail. Ce qui me donne déjà un fameux boulot car je dois couvrir le laminoir et l'aciérie. Avec pas mal de sacrifices, j'arrive à assumer ma tâche et à étudier la réglementation et les lois qui sont très vastes et complexes. J'en profite pour remercier mon épouse de sa patience et de sa compréhension. Ce n'est pas évident tous les jours pour elle. Bon, ben voilà, il en en assez comme cela, je ne vais pas faire comme les autres n'est-ce pas... Ah oui, je n'ai pas vraiment besoin de faire de déclaration de fortune comme des "ceuski" vu que je n'en ai pas, que je suis fauché comme la plupart de vous et ma petite maison n'a pas encore fini d'être payée...

Centres d'intérêt

  • La sécurité au travail
  • les conditions de travail
  • l'emploi
  • la solidarité avec les défavorisés
  • ceux qui luttent pour se défendre et ceux qui luttent pour un monde meilleur.

Livres préférés

  • Le Journal du Mardi et Marianne toutes les semaines. Le Soir et La Libre Belgique au coup par coup selon les évènements. Le solde des infos, je les prends sur internet.

Bienvenue sur le blog électoral de Freddy Visconti  ( Visitez:  http://freddosenat2007.skynetblogs.be)

Vous voulez que les choses changent? Arrêtez de toujours voter pour les mêmes alors.
Faut savoir ce qu'on veut n'est-ce pas? La bande des quatre (PS, PSC..heuh..CDH, MR, ECOLO) et la 5e roue du char le FN. Finalement ils tous le même programme.
S'il y a des distinctions dans la progapande, une fois au pouvoir c'est blanc bonnet et bonnet blanc. Ils sont tous là, en train de nous faire les yeux doux, la main sur le coeur. Ils disent qu'ils nous aiment mais les faits prouvent le contraire. Ce n'est pas à vous que je dois rappeller que le coût de la vie est devenu exorbitant, que les soins de santé deviennent intouchables sans une assurance privée, que le chauffage atteint le prix d'un parfum de luxe, que trouver un emploi stable relève de l'exploit, que l'enseignement devient de plus en plus cher et de moins en moins bon (c'est pas la faute aux profs) et autres désagréments comme des pensions misérables, des SDF de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes. La liste est longue des dégâts collatéraux de nos chers candidats des partis "traditionnels". Bien évidemment, ce n'est pas ma petite personne, ni les copains qui m'ont hébergé sur leur liste, qui va révolutionner la société, mais je ferai mon boulot d'aiguillon, de "délégué au Sénat" et ferai toutes les interventions nécessaires en votre faveur. Dans ce blog je ferai quelques commentaires sur la politique et exposerai quelques idées de ce que je veux faire. Sans plagier Ségolène Royal, je ferai des réunions publiques de citoyens pour discuter de mon action et de ce qu'il y a lieu de faire à la "haute assemblée".
 


Nos cinq priorités

 

1.      Stop aux privatisations. Promotion des services publics.

 

On présente les privatisations et la libéralisation de secteurs essentiels (poste, électricité, gaz,…) comme un plus pour le citoyen.  C’est faux !  Les prix augmentent, la qualité des services diminue. A contre courant de la logique marchande actuelle, nous prônons la défense des services publics et le développement de nouveaux outils publics.  Il existe en effet une importante capacité d’initiative dans le domaine public susceptible de créer de nombreux emplois de qualité non délocalisables.

 

2.      Stop à la précarisation

 

Aujourd’hui, 1 belge sur 7 vit sous le seuil de pauvreté (moins de 770 euros / mois). Le chômage reste très important et pouvoir d’achat des plus modestes est en constante baisse.  Nous disons stop à la chasse aux chômeurs et la dualisation de la société. Nous proposons une augmentation substantielle du salaire minimum pour tous à 1500 euros nets par mois ainsi qu’une liaison de l’index au coût réel de la vie prenant notamment mieux en compte la part du logement et de l’énergie dans le calcul de l’index. Nous exigeons l’égalité des salaires homme – femme

 

3.      Défense de la sécurité sociale.

 

Régionalisation, pressions de l’OCDE,… Les menaces sur notre sécurité sociale sont nombreuses.  Nous refusons toute mise en cause du système fédéral. Nous voulons une protection sociale de qualité pour tous durant toute la vie : droit à la santé, droit au chômage, droit à une vieillesse heureuse avec un maximum d’autonomie. Nous exigeons un financement suffisant pour une sécurité sociale forte basée sur la solidarité.

 

4.      Ecologie sociale.

 

Surproduction, recherche du profit à court terme, explosion du transport lié à la mondialisation et aux délocalisations… Le capitalisme joue un rôle moteur dans le désastre écologique actuel.  Face à ce constat, nous prônons une écologie qui ne s’appuie pas uniquement sur l’initiative individuelle, qui implique des modifications structurelles (transports en commun gratuits et efficaces, gestion publique de l’énergie,…) et qui ne pénalise pas les plus pauvres. Un Etat qui s’engage sur l’écologie, c’est aussi une chance pour l’emploi.

 

5.      Une fiscalité plus juste.

 

En 2006, les entreprises du BEL 20 ont réalisé 23 € milliards de bénéfices (50x le budget fédéral de la recherche, 4 fois celui des pensions), soit une augmentation de 38% par rapport à 2005 et un record absolu.  Les diminutions de charges patronales (sous diverses formes) sont, elles aussi, en hausse constante. Elles se sont élevées à près de 7  milliards d'euros en 2006. De l’argent est disponible pour une autre politique. Nous proposons une fiscalité plus juste par une répartition de l’impôt en fonction des revenus, une taxation des grosses fortunes et des entreprises à haut taux de profit, une lutte plus effective et plus concrète contre la grande fraude fiscale. Nous prônons par ailleurs de stopper la défiscalisation croissante des entreprises, de mettre fin au régime spécial injuste des centres de coordination pour les multinationales et de supprimer la TVA sur les produits de première nécessité.           

 

14:24 Écrit par PC Charleroi dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.