11/08/2010

Porter un tee-shirt du Che, bientôt un délit en Pologne

che.jpgCeux qui font la promotion du communisme pourront être poursuivis par la justice, titre Rzeczpospolita. Selon plusieurs amendements au code pénal récemment adoptés au code pénal, toute personne jugée coupable d’avoir fait la promotion des symboles communistes est désormais susceptible d’être condamnée à deux ans de prison. La nouvelle loi précise la règle constitutionnelle qui interdit d’employer ou de cautionner les méthodes totalitaires et les pratiques du nazisme, du fascisme et du communisme.


Elle donne aux procureurs généraux le droit de poursuivre les organisations à tendance communistes et de fermer des sites Internet qui font la promotion de cette idéologie. Les vendeurs de T-Shirts Che Guevara sont ainsi directement concernés par cette mesure, ont souligné plusieurs magistrats. L’institut de la mémoire nationale, qui a dressé une liste de noms de rues à changer et de monuments à déplacer, pourra désormais s’appuyer sur cette loi.

Le quotidien de gauche Krytyka Polityczna, qui rappelle les différences entre le communisme, qui avait des intentions positives évidentes et qui continue à inspirer les philosophes?, et le nazisme, critique pour sa part la nouvelle réglementation. Et l’Alliance de la gauche démocratique [SLD, fondée en 1999 par d’anciens membres du parti communiste], a fait appel  contre la nouvelle loi auprès du tribunal constitutionnel.

20:45 Écrit par PC Charleroi dans politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

La Pologne grenouille de bénitier est revenue (surtout à cause de ce crétin de jeanPaul II) et d'un soit disant syndicaliste (lech valesa).

La question que je me pose, est de savoir si cette loi liberticide polonaise ne va pas à l'encontre de la législation européenne dont ce pays s'est fait membre en 2 temps 3 mouvement. (probablement avec l'aide et l'ingérence des USA dons les polaks sont devenus les valets).

Dans l'affirmative, je crois que les partis communistes des pays plus démocratiques que la pologne devraient réagir au plus vite, et essayer de faire bouger le parlement européen si ce dernier n'est pas sclérosé par la droite ultra libérale.

Écrit par : Dany Antoniol | 11/08/2010

Les commentaires sont fermés.