05/10/2010

La parole au Parti de la Gauche Européenne

pc-moldave-affiches.jpgMotion  normes et les standards  démocratiques.

Il est regrettable que le 16 juin 2010 – date à laquelle expirait l'échéance de la fonction du Parlement actuel dans les conditions constitutionnelles – les Moldaves n'ont pas reçu de réponse claire sur la date de la dissolution du Parlement et sur des élections parlementaires anticipées.


La GUE prend note de ce que l'AIE fait tout ce qu'elle peut pour éviter les prochaines élections parlementaires qui doivent avoir lieu selon les termes de la Constitution. La dissolution du Parlement et la tenue d'élections parlementaires anticipées ont été rappelées comme nécessaires par la Commission de Venise et le Conseil de l'Europe dans sa recommandation du 15 mars 2010. Nous insistons auprès des autorités moldaves à ne pas interpréter les recommandations de la Commission de Venise, mais à les respecter. Nous appelons le nouveau gouvernement de l'AIE nouvellement élu à décider d'urgence de la date d'élections anticipées.

Nous sommes profondément affectés par les tentatives du gouvernement de bannir le nom et les emblèmes du Parti des Communistes de la République de Moldavie. Ceci doit être considéré comme une tentative supplémentaire de retirer la plus importante force électorale, en Moldavie, de la campagne électorale. Bannir le nom et les emblèmes du plus grand parti politique prive les citoyens Moldaves de leur droit à la liberté de choix, à la liberté de voter et à la liberté d'être élus.

Nous insistons sur le fait que tout ceci prend place sur un fond d'intimidation et de persécution progressives des médias qui questionnent le gouvernement, des milliers de personnes poussées à quitter le terrain politique, la politisation excessive des secrétariats des gouvernements centraux et locaux, l'intimidation de l'opposition et les tentatives de l'éliminer de la future compétition électorale et les multiples changements de législation construits sur les ambitions de la politique propre aux leaders de l'AIE.


14:48 Écrit par PC Charleroi dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.