20/11/2010

Une pétition pour l’impôt dédicacé

world-religions-11-19c56.jpgLe Parti communiste pétitionne pour un autre financement des cultes.


S’ il a disparu des assemblées fédérales et régionales, le Parti communiste n’est pas mort ! On l’a retrouvé dans un cartel des gauches extrêmes aux élections de juin mais le voilà à la base d’une initiative à propos d’une problématique qui revient de manière récurrente : le financement des cultes. La question serait sur la table du gouvernement s’il y en avait un de plein exercice. Mais bon, ce n’est pas le cas et le groupe de travail lancé dans la foulée de la grande réflexion menée il y a quelques années sous la houlette de Laurette Onkelinx attend le bon moment pour faire part de ses conclusions.


En attendant, pourquoi les citoyens ne donneraient-ils pas leur avis ? Le PC a donc lancé une pétition qui demande le remplacement du système de financement actuel par un impôt dédicacé. Pourquoi ? Pour ses initiateurs, "le culte catholique romain thésaurise encore plus de 75 % du budget du SPF Justice pour le financement du culte, et plus de 90 % des subsides commu naux, provinciaux et régionaux, le tout pour une somme totale d’environ 250 millions d’euros, alors qu’à peine 44 % des Belges francophones se définissent encore comme catholiques". Il y a cependant un autre motif à la démarche communiste : la "radicalisation conservatrice" des autorités supérieures des religions monothéistes qui "adoptent des positions hostiles à diverses législations progressistes (droits des homosexuels, euthanasie, contraception, avortement)".


Le PC y glisse aussi au passage "la protection que l’Eglise catholique de Belgique accorde à certains de ses membres contre l’intervention de la Justice". Ensuite "la façon dont est structuré le financement de la laïcité organisée et des cultes n’est pas en adéquation avec la réalité sociologique du pays et porte préjudice à tous les progressistes, laïcs et croyants". Pour toutes ces raisons, la pétition demande de remplacer le financement des cultes en vigueur par "un impôt philosophiquement dédicacé" élargi. Les citoyens devraient "indiquer sur leur déclaration d’impôt l’affectation d’un pourcentage des taxes (payées de toute manière) pour un culte, la laïcité organisée, ou une cause non marchande de leur choix (ONG, fonds artistique ou de préservation du patrimoine, activité scientifique humanitaire"

Plus de 3 550 personnes ont déjà signé la pétition dont l’avocat Marc Uyttendaele, le comique Thierry Van Cauberg (François Pirette), l’artiste Sam Touzani mais aussi des élus dont la députée Ecolo Zoé Genot et la députée bruxelloise MR Marion Lemesre .

Christian Laporte (Extrait de La Libre Belgique)
Mis en ligne le 19/11/2010

http://petitions.agora.eu.org/financementdescultes/index....

Commentaires

Attention à ne pas créer de nouvelles distorsions! La répartition des sommes affectées doit se faire selon le nombre de personnes, et non sur base des montants dédiés par celles-ci. Sans quoi on risquerait de voir apparaître des religions ou philosophies riches et d'autres plutôt pauvres, selon le niveau socio-économique moyen de leurs adeptes.

Écrit par : Peter Maaswinkel | 21/11/2010

Les commentaires sont fermés.