19/01/2011

Des nouvelles du groupe Gauche unie au Parlement européen

e50cbb40-0027-11df-8626-00144feabdc0.jpgIntervention du député du PCF Jacky Hénin à propos de Haïti

Il y a un an à peine, Haïti et son peuple était victime d'une terrible catastrophe. Partout la désolation et la mort. Qu'il nous soit permis de saluer: le courage du peuple Haïtien, et l’élan mondial de solidarité populaire en faveur des sinistrés. Solidarité populaire, Car en Europe comme ailleurs ce sont ceux qui n’ont pas grand-chose qui ont donné le plus.

Je veux également ici remercier solennellement l'Etat et le peuple cubain pour leur aide. Un engagement efficace et sans arrière pensée. Des résultats éloquents !


A ce jour,  la brigade médicale cubaine a soigné plus de 50000 cas de choléra,  permis la reconstruction de 76 centres de santés et hôpitaux, opérés de nombreux haïtiens,... . Cuba, dont l'aide est jugée particulièrement efficace par de nombreux experts. C'est tellement vrai qu'un pays comme la Norvège a souhaité demander à Cuba d'intervenir en ces lieux et place.

L’Union européenne et les Etats Unis ferait bien de s’inspirer de l’exemple cubain plutôt que de se complaire derrière des mises en scène médiatiques qui cachent mal une conception caritative de l’aide, qui en définitif sert avant tout leurs intérêts économiques et politiques au détriment d’une reconstruction durable de l’Etat haïtien et de son économie.

Au regard de leurs responsabilités historiques dans les malheurs d’Haïti, il est indécent de voir la France et les Etats Unis se poser en donneur de leçons.

Rappelons qu’il a fallu que la pire des catastrophes ait lieu pour qu’enfin la Banque mondiale et le FMI se décident à annuler la dette d’Haïti.

Pour l'heure, Ce qui se passe à Haïti montre les limites du fonctionnement actuel de l’ONU. A Haïti, l’ingérence humanitaire montre son incapacité à mettre en œuvre des solutions durables pour les populations. Pire, elle constitue à moyen et long terme une entrave à la construction d’un Etat démocratique et d’une économie répondant enfin aux besoins humains de développement du peuple haïtien.

11,5 milliards de dollars ont été promis par la Communauté internationale pour la reconstruction du pays.

Reste à savoir de quelle reconstruction on parle? Quelle part de cette aide est effectivement arrivée sur le terrain ? Qui décidera des objectifs ?

Va-t-on voir comme au Kosovo, un peuple mis au chômage, regarder de grandes entreprises multinationales reconstruire leur pays car elles auront été les seules à pouvoir remporter les appels d’offres internationaux?

L’Union européenne ne doit pas s’inscrire dans une vision paternaliste ou néocolonialiste, mais doit au contraire concourir à l’émergence d’une renaissance démocratique de la République haïtienne qui soit l’œuvre du peuple lui-même.

Le peuple haïtien a été le premier au monde à s’émanciper du colonialisme français. Outre les ravages de la guerre, cela lui a coûté plus de 20 milliards d’euro actuels pour entre guillemet dédommager les colons européens esclavagistes. Aujourd’hui, en raison des crimes contre l’Humanité que constituent l’esclavagisme et le colonialisme, l’Union européenne et en particulier la France ont une dette morale, politique et économique vis-à-vis d’Haïti, Il nous faut honorer cette dette d'honneur.

 

Les commentaires sont fermés.