20/01/2011

Nouvelle loi sur les médias en Hongrie : Enfermer le loup dans la bergerie

libertepresse.jpgCommuniqué de presse GUE/NGL sur la Hongrie:
Par Lothar Bisky, député allemand de Die Linke, président du Groupe GUE/NGL

 «S'il est vrai que la liberté de la presse est une condition pour le fonctionnement de la démocratie en Europe, alors la nouvelle loi hongroise sur les médias doit pouvoir faire sonner toutes les sonnettes d'alarme. En vertu de cette loi le gouvernement et le Premier ministre par l'entremise de leur grande majorité au Parlement peuvent remplir ces institutions avec leurs sympathisants, leur donnant un contrôle sans précédent et l'autorité sur les médias (le Conseil National pour la Communication et les technologies de l'Information, Article 120-122 ; ainsi que le Conseil des médias nationaux et l'autorité sur l'information et les communications, Article 123-138)."


"La Loi ne couvrira pas seulement le contenu, mais peut également imposer des amendes qui menaceraient l'existence de certains médias. Le ton amadouant venant du gouvernement hongrois, comme la référence douteuse à des problèmes de traduction, ne peut cacher le fait suivant : cette loi signifie un contrôle centralisé des médias publics ce qui revient à enfermer le loup dans la bergerie. "

"Quant à savoir si les références à des médias féodaux, Berlusconi et des problèmes de liberté de la presse dans d'autres États membres de l'Union sont justifiées ou pas, la source des craintes résonne encore : la présidence de l'Union européenne est maintenant entre les mains d'un gouvernement hongrois qui souhaite mettre en place la liberté de la presse exclusivement via le contrôle de l'État. L'histoire nous dit que cela ne peut pas marcher. » 

Les commentaires sont fermés.