20/02/2011

A en pleurer de rire !

entrer des mots clefsLundi dernier, l’UCPW de Courcelles qui siège depuis 1989 au sein du Conseil communal courcellois, présentait à la presse son nouveau nom : Front des Gauches-Courcelles.

On aurait pu croire que cet événement aurait été le sujet principal des articles parus dans la presse. Il n’en fut pas ainsi car le journal La Nouvelle Gazette consacra une page entière à l’avenir du Parti communiste et ce, au moment où les communistes sont très impliqués dans une démarche d’ouverture et de construction d’une nouvelle force de gauche radicale.


Parmi les articles, je suis particulièrement interpellé par un titre «  On attend le PC depuis 2006 ». Cet article est essentiellement consacré à une interview de Germain Mugemangango, principal responsable du PTB carolo.

Au fil des réponses que cette personne, au-delà estimable, donne, le lecteur pourrait penser que je serais le petit dictateur communiste de la région de Charleroi puisque je serais le seul à m’opposer à une alliance avec le parti populiste d’extrême gauche. »

Voyez-vous, brave gens, je ne boirais même pas une tasse de café avec lui ! Voici une réflexion d’une grande teneur politique ! Il est vrai que la convivialité, c’est avec les amis qu’on la partage.

Le PC a-t-il déjà eu des contacts avec le PTB ?  Oui mais à la demande de ce dernier. Comment se déroulaient ces contacts ? Je résume la pensée des négociateurs du PTB: « Camarades, notre programme est à prendre ou à laisser. » N’ayant jamais participé à ces rencontres, je dois préciser que nos représentants ont tenu cette formule lapidaire pour résumer leur rencontre.  Au revoir, les « camarades » et bonne chance.

En 2006, il n’y a pas eu de contacts avec le PTB car depuis 2000, les communistes carolos figurent sur les listes ECOLO avec lesquels ils ont entretenu les meilleures relations du monde. Tant Malika El Bourezgui que Jacques Coupez, élus communistes sur cette liste sont écoutés, considérés et respectés. Il en est de même entre élus communistes et ECOLO à La Louvière ou à Courcelles.

L’ami Germain semblerait méconnaître l’histoire de Charleroi et la propre histoire de la formation politique à laquelle il appartient.

Quels éléments opposent nos deux formations ?

Le PC a condamné le génocide des Khmers.
Le PC a rejeté la dictature du prolétariat depuis des décennies.
Dans ses relations avec les anciens pays du bloc de l’est, le PC développait une stratégie qu’il définissait comme solidarité CRITIQUE.
Le PC n’a pas couru après les régimes qui se sont écroulés sur eux-mêmes. Il n’a pas glorifié après le rapport de Kroutchev, la personne de Staline. Il n’a pas tenté de redorer le blason de Ceausescu, le génie des Carpates.
Il ne qualifie pas la Chine de pays communiste. Cette Chine où sévit un pouvoir totalitaire  CAPITALISTE.
Le PC n’a jamais effectué de virage à 180°, élection après élection.

L’ami Germain ignore aussi que le PTB s’est toujours présenté pour faire perdre des voix et des élus au PC. En 1988, à Chapelle-lez-Herlaimont, à Châtelet, les deux élus communistes qui avaient réalisé un travail extraordinaire ont perdu leur siège à cause des 100 voix qu’ont recueillies les listes TPO (Tout le Pouvoir aux Ouvriers, ancêtre du PTB)

A Courcelles, en 1994, 2000 et 2006, le PTB nous a fait perdre un élu lors de chaque scrutin.

Depuis les élections de 2010, le PC s’est engagé dans la construction du Front des Gauches. Il mettra toutes ses forces dans l’aventure pour qu’une alternative politique radicale, ouverte, tolérante permette aux orphelins de la politique de s’engager.

Comme l’heure est aux défenestrations des dictateurs. Germain me donne beaucoup de pouvoir en faisant semblant d’oublier  que je ne suis qu’un militant parmi tous mes vieux compagnons de combats. Le PTB ignore-t-il que le PC est un parti démocratique où à chaque militant dispose d'une voix.

Ceci dit sans acrimonie, à ta santé, Germain mais avec un bon breuvage wallon. Une bonne bleue de Chimay !

Robert Tangre.

Etant mis en cause personnellement, je ne pouvais que réagir à titre individuel

entrer des mots clefs

13:20 Écrit par PC Charleroi dans Actualité, Général, politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.