19/04/2011

Motion : Charleroi accessible pour tous.


mobilité,charleroi,malika el bourezgui,motion,accessibilitéMotion présentée par Malika El Bourezgui, conseillère communale communiste élue sur la liste communiste. Cette motion a été votée après avoir été discutée et retravaillée en commisssion du Conseil communal de Charleroi

Le principe de non-discrimination et de cohésion sociale induit fondamentalement l’accessibilité pour tout citoyen aux espaces publics, aux institutions, aux soins, à l’éducation, aux transports, à l’emploi, au logement, à la culture et à l’information.


L’accessibilité est un enjeu socio-économique majeur qui concerne près de 4 belges sur 10 confrontés à des difficultés de mobilité en raison de l’âge, la taille, un handicap provisoire ou définitif, une maladie, une grossesse, une convalescence ou autres. Il s’agit d’une question de justice de portée générale.

Le vieillissement de la population s’inscrit aussi pleinement dans la réflexion sur l’accessibilité pour préparer au mieux notre société future à ce phénomène.

La ville et ses structures constituent  l’espace de proximité privilégié où s’expriment les besoins et les attentes des citoyens à mobilité réduite et se trouvent donc en première ligne pour développer des politiques et des stratégies locales afin de promouvoir leur intégration et leur participation à la vie en société.

Dans la réalité, il faut constater que malgré des réglementations en vigueur pour améliorer l’accessibilité, beaucoup d’obstacles et de défaillances persistent encore sur le plan architectural et environnemental.

Dans une étude récente, le Centre pour l’égalité des chances relève que :

«Bien qu’abondante, la législation belge en matière d’accessibilité des bâtiments ouverts au public

- reste trop timide et trop peu contraignante ; elle n’est pas toujours connue, pas toujours utilisée, pas toujours appliquée, pas toujours respectée, peu ou pas contrôlée et sanctionnée ;
- elle ne vise pas les bâtiments existants ;
- elle relève de chaque compétence régionale et peut manquer de cohérence et de coordination.»

Face à ce constat et dans la mesure de ces compétences, Charleroi se doit de continuer à développer des actions et des moyens pour rendre la ville, ses services et ses espaces publics, accessibles au plus grand nombre et dépasser le stade de  la simple gestion administrative.

Par cette motion, la Ville de Charleroi s’engage à :

  1. Promouvoir les cycles de formations continues pour les fonctionnaires communaux.

   2. Permettre régulièrement aux associations spécialisées en la matière d’organiser des cycles de formation accompagnés des mises en situation sur le terrain.

  3. Intégrer une clause d’obligation de pour les projets subsidiés par les pouvoirs publics. Donc, de mise en accessibilité concrète.

  4. Intégrer la notion de contrôle dans tout nouveau projet lié à la construction de bâtiments recevant du public (ERP).

  5. Prévoir des sanctions conséquentes lorsque la législation n’est pas appliquée.

  6. Développer des diagnostics et la mise en accessibilité concrète des bâtiments existants recevant du public.

  7. Augmenter l’offre du logement pour les PMR dans les secteurs public et privé.

  8. Rendre les sites officiels et l’information accessibles au plus grand nombre.

  9. Evaluer et améliorer l’accessibilité des  lieux culturels, touristiques, sportifs et d’enseignement.

  10. Concilier les divergences entre le patrimoine historique, les normes d’accessibilité et la modernité par une concertation plus importante avec les associations spécialisées.

 


 

Les commentaires sont fermés.