04/05/2011

Motion pour la défense des usagers de la société Bpost.

poste,bpost,courcelles,conseilcommunal,timbre,boîtes aux lettres,facteursLors du Conseil communal du 28 mars dernier le groupe Front des Gauches (ex-UCPW) a déposé la motion reprise ci-dessous, motion qui fut votée à l'unanimité par l'ensemble des conseillers communaux présents.

Mademoiselle Pollart, échevine des finances, souhaita que l'on ajoute dans les attendus: "Vu la nouvelle organisation du bureau des postes de Courcelles d'où a disparu le guichet spécial pour les colis et les envois recommandés"


Voici le texte de la motion pour la défense des usagers de la société Bpost.

Le conseil communal de Courcelles réuni ce lundi 28 mars adresse la motion de méfiance ci-dessous aux dirigeants de la société Bpost et aux responsables politiques fédéraux.

- Vu l’autonomisation et la privatisation du service postal ;
-  Vu les très nombreuses pertes d’emplois : nettement plus de 10000 depuis 1991 ;
- Vu les très nombreuses fermetures de bureaux postaux et plus particulièrement pour notre entité ceux de Gouy, Trazegnies, La Motte puis Souvret. Il nous reste un bureau central pour desservir un peu plus de 30 000 habitants;
- Vu l’augmentation constante du coût du timbre poste;
- Vu la disparition de très nombreuses boîtes aux lettres;
- Vu le peu de points postes présents dans l’entité;
- Vu les déplacements importants imposés aux personnes âgées, handicapées ou sans moyen de transport propre;
- Vu les rares moyens de transport publics desservant certains quartiers éloignés de notre entité ;
- Vu la qualité de l’emploi qui ne cesse de se détériorer, des postiers distributeurs au statut précaire étant embauchés avec des contrats de "réactivation" d’une durée de six mois, renouvelables trois fois maximum.
- Vu le fait que la poste a également recours de plus en plus à des travailleurs intérimaires ;
- Vu que les plans visant à un durcissement des méthodes de comptage et des normes afin d’augmenter le rythme de travail se sont succédés (les tristement célèbres plans ;
- Vu que le tri du courrier ne se fait plus à Courcelles mais à Fleurus par des personnes ne connaissant pas les lieux

Le Conseil communal de Courcelles tient à dénoncer les conséquences découlant de ces décisions prises au détriment de nos concitoyens

- Nous dénonçons les nombreuses erreurs faites au niveau du tri.
- Nous dénonçons les nombreuses erreurs faites au niveau de la distribution effectuée par des personnes mal formées et mal rémunérées.
- Nous condamnons le recours aux systèmes géoroute qui imposent des tournées plus longues aux distributeurs et l’accélération de leurs cadences de travail.
- Nous dénonçons le manque de formation et d’étude du milieu dans lequel doivent évoluer ces distributeurs.
- Nous ne pouvons tolérer que nos concitoyens soient pénalisés pour factures impayées car non reçues.
- Nous condamnons le système d’embauche du nouveau personnel dans certains cas à peine alphabétisé.
- Nous ne pouvons admettre que l’usager soit devenu un vulgaire client.
- Nous soutenons les postiers et leurs organisations syndicales qui luttent contre les mesures qui leur sont imposées.
- De façon générale, nous constatons que les bénéfices engendrés par cette privatisation servent à rémunérer grassement les actionnaires en s’en prenant à l’emploi, à l’embauche de personnel insuffisamment formé et rémunéré, le tout au détriment des usagers.
 
Le Conseil communal de Courcelles, étant le relais du mécontentement de la population, réclame un changement radical de comportement de la part de l’opérateur postal et exige que les autorités politiques fédérales renforcent drastiquement le contrat de gestion imposé à la société prestataire.

Ce courrier est envoyé
à la direction de la société Bpost
à l’Union des Villes et communes de Wallonie
au Gouvernement wallon
au Gouvernement fédéral

Les commentaires sont fermés.