18/07/2011

Robert DUSSART, un grand meneur d’hommes.

robert dussart,parti communiste wallonie-bruxelles,acec,charleroi,grève 60-61,36 heuresDepuis quelque temps, avec l’âge, sa santé avait décliné. Le triste moment de la séparation est aujourd’hui, hélas, arrivé. Robert Dussart a été un militant syndical de tout premier plan, l’un des plus grands du mouvement ouvrier belge du siècle dernier.

En janvier de cette année, nous commémorions le 50 ème anniversaire de la grande grève de 60 – 61. Or c’est véritablement dans cette lutte que s’est révélée la dimension de ce grand meneur d’hommes qu’était Robert Dussart.


Dès le démarrage de la grève, il a su contraindre  les dirigeants syndicaux à suivre le mouvement déclenché par la CGSP cheminots et enseignants. C’est lui qui leur a apporté le soutien et la force du mouvement ouvrier. A la tête de milliers de travailleurs  des ACEC, il a su convaincre les diverses entreprises du bassin carolorégien de rejoindre la lutte d’opposition au gouvernement Eyskens qui prônait les toutes premières mesures d’atteinte à la sécurité sociale. Contre la « loi unique », les ACEC, journellement tenaient meeting et parcouraient les rues de notre fière cité travailleuse.

C’est aussi lui qui, le premier, a lancé en Belgique l’idée de la réduction du temps de travail en menant une grève qui  dura 13 semaines en 1979. Les travailleurs des ACEC, ouvriers, employés aussi bien qu’ingénieurs,  furent ainsi les premiers à bénéficier de la semaine de 36 heures.

Ce dernier grand combat victorieux de Robert  semble avoir disparu de la mémoire collective. En ce moment où la question de l’emploi est primordiale, il est bon de rappeler ce mouvement précurseur.

Robert s’affilie au Parti communiste en 1951. Il fait partie durant de longues années du triumvirat qui dirigea la fédération de Charleroi en compagnie du député Georges Glineur et du conseiller communal et provincial Maurice Magis.

Il est élu membre du comité central du Parti communiste de 1960 à 1989 et dirige le quotidien du Parti, Le Drapeau rouge  de 1971 à 1974.


En 1977, il est élu sénateur et il siègera jusqu’en 1981 en compagnie de Claude Renard. Pendant ce mandat, il restera  président de la délégation syndicale des ACEC et continuera son combat syndical comme en atteste la grève pour les 36 heures. C’est à ce moment que la fédération du PCB-KPB de Charleroi sort un tract intitulé «  De l’usine au sénat ». Robert Dussart est en effet à cette époque tout comme Georges Glineur au même moment à la Chambre un des derniers représentants du monde ouvrier, en prise directe avec la réalité de vie de sa classe sociale. Quels sont aujourd’hui les représentants du monde ouvrier, porteurs de ses revendications au sein même du Parlement ?


En 1986, le Parti communiste se fédéralise et Robert Dussart devient le premier président du Parti communiste Wallonie-Bruxelles.


La vie politique n’est pas un long fleuve tranquille et des divergences idéologiques apparaissent, s’élargissent et provoquent sa rupture avec la fédération de Charleroi qu’il quitte pour adhérer à celle de Huy-Waremme.


Ayant rejoint le mouvement « Espace citoyen »  en compagnie d’Ernest Glinne et de Jean Guy, il lance un appel en 1995 à voter pour les Verts.


Au-delà de nos divergences et des voies différentes que les uns et les autres ont prises, la fédération de Charleroi  du Parti communiste n’a pas perdu la mémoire car le combat que Robert a mené au sein de notre parti a été et restera exemplaire. Il fait partie de notre histoire collective.


Que Josiane, son épouse, sache que sa mémoire reste et restera inscrite dans les murs de cette maison du peuple, la Nouvelle Vigilance de Dampremy dont le père de Robert fut un des principaux dirigeants.


Nous lui présentons ainsi qu’à Georges, le frère cadet de Robert et à toute sa famille nos condoléances les plus sincères.


La fédération de Charleroi du Parti communiste


 

Commentaires

Une des plus grandes figures de la classe ouvrière carolo.......l'homme qui a déclenché 60/61........UNE PAGE SE TOURNE DEFINITIVEMENT.......Salut CAMARADE.

Écrit par : Gilbert | 18/07/2011

Merci camarade pour ton conbat .
Une pensée pour ceux que tu laisse aujourd'hui .

Écrit par : Freddy | 19/07/2011

Les commentaires sont fermés.