04/08/2011

A propos du rapport sur la réforme électorale du Parlement européen.

parlement europée,sarkozy,merckel,élections européennesLe changement proposé le plus important dans ce rapport est l'élection de 25 membres du Parlement Européen, hors des 751, dans une liste électorale pan-européenne «transnationale», c'est-à-dire les partis européens. Ainsi les électeurs voteront deux fois en même temps, une fois pour le parti national et une fois pour la liste transnationale. Il y a quelques conditions que ces listes transnationales devront remplir telles que la provenance des candidats d'un tiers des États- membres et la parité.


La liste paneuropéenne nécessitera la création d'une autorité électorale européenne pour contrôler le déroulement de l'élection de ces 25 sièges, et un rôle électoral européen.

Il y a d'autres changements proposés comme avancer le mois des élections européennes de juin à mai ou de changer le Protocole sur les Privilèges et les Immunités des Membres du Parlement européen.

Izquierda Unida n'est pas d'accord avec ces changements proposés vu que nous comprenons que ce n'est pas la façon d'améliorer la légitimité du PE, vu que la majorité des ces 25 membres du Parlement européen seront – en fin de dépouillement – répartis entre les grands  partis européens au détriment des plus petits. De plus, à l'intérieur des Partis européens ou des listes transnationales, il y aura les grands pays comme la France et l'Allemagne qui auront des sièges.

Pour Izquierda Unida, ces réformes consolideront l'influence primordiale des grands partis et des grands pays, donc nous croyons que ce n'est pas la façon de renforcer la démocratie en Europe, mais au contraire, l'UE deviendra plus opaque et moins accessible pour la majorité des citoyens des pêtits et des moyens états-membres.

Dès lors, nous voterons contre ce rapport.

Izquierda Unida
(traduction: Jean et Nicole - PCWB)

Et en Belgique, qui nous a expliqué cette réforme? Les 4 partis belges francophones élus au PE vont-ils être les complices de cette réforme initiée par les grands pays et plus particulièrement par l'axe franco - allemand, le couple Sarkozy - Merckel. Interpellons donc ces élus.

Les commentaires sont fermés.