03/09/2011

Famine dans la corne de l'Afrique

La communauté internationale doit immédiatement arrêter la famine et la catastrophe humanitaire dans la Corne de l’Afrique.

La Gauche européenne est extrêmement préoccupée par la situation dans les pays de la Corne de l’Afrique. D’après le témoignage des organisations internationales, plus de 11 millions de personnes souffrent de la faim. Des centaines de milliers d’enfants abandonnés dont beaucoup d’orphelins, de malades et des personnes âgées sont en train de mourir attendant désespérément de l’aide. Les Nations Unies ont formellement reconnu la famine en Somalie. Dans une récente déclaration, le Secrétaire général des Nations Unies sonne l’alarme. Comme il a dit: «Les Nations Unies ont donné l’alerte depuis des mois». Il a appelé « le peuple du Monde a aidé la Somalie dans cet instant de   grande nécessité. Pour sauver les vies des populations en danger – la grande majorité étant des femmes et des enfants – nous avons besoin approximativement d’une aide de 1,6 milliard de dollars. Jusqu’à présent les donateurs internationaux n’ont donné que la moitié de ce montant».

sarkosy,gauche européenne,lybie,guerre préventive,pétrole


Nous pressons les pays européens à répondre à l’appel du secrétaire général de l’ONU aussi bien qu’aux appels de plusieurs autres organisations humanitaires internationales et de répondre immédiatement pour éviter des millions de morts.

Tandis que des centaines de milliards de dollars sont utilisés pour préserver le modèle actuel néo-libéral capitaliste, tandis que, malgré la crise, le système financier et bancaire dans de nombreux pays génèrent des superprofits en milliards de dollars, tandis que le nombre de millionnaires et milliardaires légaux est en augmentation constante de par le monde, les Nations Unies sont en train de mendier un supplément de 800 millions de dollars pour sauver des millions de gens de la famine et de la mort.

Il devrait être admis que la sècheresse sans précédent ne peut être tenue pour seule responsable de la famine. Les millions de personnes qui souffrent de la faim sont en fait les victimes du système capitaliste mondial, un système dans lequel la course aux profits et aux superprofits conduit à des conflits, des guerres, à l’augmentation des prix de la nourriture, à la réduction de l’investissement dans le bienêtre et dans le développement humain. La famine est générée par le système capitaliste et est le résultat honteux des politiques des pays développés envers le continent africain et les pays du Tiers-monde en général.

Nous pressons tous les gens de bonne volonté de donner leur contribution individuelle pour sauver les enfants affamés en Somalie, en Ethiopie, au Kenya et dans les autres pays. Nous appelons toutes les forces politiques progressistes en Europe à faire pression sur leurs gouvernements pour allouer des fonds supplémentaires aux structures des Nations Unies, pour combattre la famine.

Nous devons stopper la famine, nous devons mobiliser le monde entier!

Déclaration de la Gauche Européenne

Cela se passe sous nos yeux habitués à tant de misère. Toutefois, je ne puis m'empêcher personnellement, de dénoncer l'attitude des 60 pays qui viennent de se réunir pour rassembler des millions de dollars (ou d'euros) pour venir en aide à la Lybie.

On va reconduire là où on a démoli. Le dictateur fou court toujours mais tout en continuant sa traque à coup de centaines de millions d'euros (voir le coût d'une sortie d'un F 16 et du lancer d'une bombe téléguidée). Tous ces faux démocrates occidentaux et leurs alliés n'ont qu'une chose en tête: "Nous allons reconstruire ce que nous avons démoli et ce que nous démolirons encore et nous partager les richesses de cet immense pays ruisselant de pétrole.

Le grand chef de file , Nicolas Sarkozy, savait que Total n'obtenait que moins de 4 % de la production de pétrole lybien. En tant que chef des "s'en-va-t'en-guerre" il espère que l'industrie pétrolière française sera récompensée et bénéficiera des largesses du nouveau pouvoir.

Et notre pays?  Avec un gouvernement en affaires courantes, Leterme n'a pas hésité à  mettre ses petits pieds sur les traces d'un des plus grands protecteurs des intérêts du grand capital.

Quand l'intérêt des peuples spoliés par le capital passera-t-il avant celui des multinationales manipulant de très nombreuses marionnettes politiciennes?

Un webmaster écoeuré.

Les commentaires sont fermés.