29/09/2011

Appel à la Résistance et à la Protestation contre Petersberg II

Bonn, décembre 2011
Donnez une Chance à la Paix – Les Troupes hors d’Afghanistan

afghanistan karzaï,bundeswehr

Les Etats-Unis et l’Otan ont répondu aux attaques terroristes du 11 septembre en 2001 en déclenchant une guerre en Afghanistan. Il y a dix ans en décembre, à la Conférence de Petersberg tenue près de Bonn, un gouvernement provisoire en Afghanistan sous la présidence d’Hamid Karzaï a été installé. Quelques jours plus tard, le Conseil de Sécurité de l’ONU a approuvé la mission de l’ISAF. 


Maintenant le gouvernement fédéral allemand a de nouveau lancé une invitation à venir à Petersberg le 5 décembre 2011. Les pays belligérants se rencontreront pour discuter de l’avenir de l’Afghanistan. Des délégués de 90 pays et d’ONG sont supposés se rencontrer pour discuter «de projets pour la paix» - mais la réalité semble différente.

Depuis dix ans, l’OTAN a fait la guerre en Afghanistan pour les intérêts politiques et économiques sous prétextes «d’intervention humanitaire» et de «guerre à la terreur». Le résultat : une infrastructure détruite, la malnutrition massive ; l’absence de soins aux maladies ; la diminution de l’espérance de vie et la croissance de violences faites aux femmes. Année après année, le nombre de victimes, particulièrement dans la population civile, augmente. En même temps, les personnes qui fuient la guerre, la destruction et la misère, sont expulsées d’Europe par la force, en utilisant des unités militaires et de police, telles que Frontex.

La Bundeswehr est impliquée dans cette guerre et coupable de crimes de guerre, comme le massacre de Kunduz. Le renouvellement annuel du mandat parlementaire s’oppose à la majorité de la population: la Bundeswehr non seulement manque de soldats mais a aussi échoué à faire accepter plus largement l’idée de faire la guerre comme instrument politique. De façon à changer cette opposition, la société a été intensément militarisée, à tous niveaux. La réforme de l’armée a signifié que maintenant la Bundeswehr recrute des soldats dans les écoles, opère à l’intérieur du territoire de l’Allemagne, et a été convertie en force militaire d’intervention.

Le gouvernement fédéral a annoncé qu’il discutera «des solutions politiques» et le « retrait de troupes » à la deuxième conférence sur l’Afghanistan à Petersberg. C’est une farce. En réalité, plus de soldats afghans et d’officiers de police seront entraînés pour se substituer aux troupes de l’OTAN dans la guerre. Ces forces afghanes feront la majorité des victimes de guerre et seront toujours contrôlées par l’OTAN pour établir « la sécurité ». En même temps, l’OTAN veut augmenter la coopération entre le civil et le militaire (CIMIC) – la complète intégration du politique, du militaire, de l’économique, de l’humanitaire, les forces de police. Ce qui était habituellement civil est maintenant subordonné à la volonté des militaires. Ainsi, même « l’aide au développement » est devenue une part de la stratégie de l’OTAN.

Nous ne devons pas nous leurrer : ce qui est présenté comme « une perspective de paix » servira à continuer l’intervention militaire internationale et les politiques d’occupation. La guerre signifie toujours la mort, la torture, les enlèvements et les atteintes aux droits de l’Homme – comme, par exemple, en Libye.

Les gouvernements de l’alliance belliciste veulent continuer la guerre en Afghanistan et discutent de la façon de la faire ; le mouvement anti guerre pour la paix veut finir la guerre ! Nous demandons une cessation immédiate de toutes les hostilités et le retrait intégral de toutes les troupes d’Afghanistan ! Les fonds … (en 2011, approximativement 1,1 milliard € a été alloué pour la guerre par le seul budget fédéral) devraient être utilisés pour reconstruire et améliorer les conditions de vie de la population afghane selon ses besoins. C’est la seule façon d’instaurer une paix digne de ce nom en Afghanistan.

Le mouvement anti-guerre et pour la paix appelle à des activités diverses et communes à Bonn. De 3 au 5 décembre 2011, nous mobiliserons à travers tout le pays, nous organiserons une conférence internationale et nous nous dresserons contre la politique de guerre inhumaine.

Mettez-vous en marche et participez aux actions de désobéissance civile ! Avec les soulèvements dans le monde arabe et le mouvement antinucléaire qui renaît dans le pays, nous maintenons que les mouvements sociaux peuvent changer le monde et que nous pouvons faire une puissante déclaration contre la guerre ! Venez à Bonn !

(traduction: Jean – PCWB)

Les commentaires sont fermés.