06/10/2011

Jacquemotte aujourd’hui

joseph jacquemotte,parti communiste wallonie-bruxelles

 

« On ne peut être à la fois avec les riches et avec les pauvres. C'est l'un ou c'est l'autre. Il faut choisir ! »   

 
Par  François D’Agostino, des Jeunesses Communistes

Il y a nonante ans, Joseph Jacquemotte (1883-1936) participait à la création du Parti Communiste de Belgique. Issu du syndicalisme et du Parti Ouvrier Belge , celui qui allait durablement marquer le mouvement communiste en Belgique,  précisait, en prononçant cette phrase, de quel côté se situaient les communistes : celui des opprimés, des victimes du capitalisme, des hommes et des femmes dépossédés par un système injuste et l’avidité de quelques-uns.


 Les années se sont écoulées, mais un constat s’impose : la lutte  contre l’oppression et les injustices restent plus que jamais d’actualité. A l’occasion de l’anniversaire du  PCB, nous estimons important de réaffirmer ce principe. Les crises que nous connaissons à l’heure actuelle, quelles soient économiques, politiques ou écologiques nous rappellent malheureusement que le capitalisme, loin de s’adoucir, fait chaque jour plus de dégâts. Plus que jamais, une alternative doit émerger et nous pensons que les communistes ont toute leur place dans son élaboration.  Les commémorations ne sont pas faites pour contempler avec nostalgie les faits et les discours passés, avant de les laisser prendre la poussière par la suite. Elles sont là pour nous rappeler que celles et ceux qui nous ont précédés se sont battus avec courage et conviction, souvent dans des conditions très difficiles, et que leur exemple doit continuer à nous inspirer dans notre action et notre réflexion quotidiennes.

Les défis qui se posent aux communistes, en Belgique comme ailleurs, sont de taille. Ici, les difficultés économiques et sociales de plus en plus sérieuses auxquelles doit faire face la classe ouvrière (au sens large), les mesures d’austérité imposées par des Etats qui ne cachent presque plus leur caractère d’outils de domination de classe, la montée de la xénophobie  et de l’extrême-droite. Là, les famines, la guerre. Partout, les périls écologiques, l’obscurantisme, l’appauvrissement, tandis qu’une minorité d’exploiteurs s’enrichit tout en affichant  le mépris le plus total pour les humains et l’environnement. Il est indispensable de faire changer les choses. Et il faut donc s’organiser.

Les membres du PC W-B s’inscrivent clairement dans cette perspective de changement. Ils participent quotidiennement aux côtés d’autres progressistes aux luttes et à l’élaboration d’une pensée critique, afin de rendre possible un autre monde. Et aujourd’hui comme hier, la phrase de Jacquemotte a encore tout son sens : les communistes ont, depuis  toujours, choisi de quel côté ils se situaient…

[1]Voir, notamment, DEMANY( F.) , Joseph Jacquemotte. Préface de Julien Lahaut., Société Populaire d'Editions, 1946.

[1] Pour plus d’informations, voir : http://www.ihoes.be/publications_en_ligne.php?action=lire&id=10&ordre=nouveau et http://acjj.be/, entre autres.
 

Les commentaires sont fermés.