27/11/2011

Adieu Camarade Poblete

l'etincelle,dampremy,chili,sergio poblete,courcelles,allende,glinneCourcelles n’était pas pour vous une commune inconnue. Vous l’avez  fréquentée souvent lorsque que vous veniez rendre visite à Ernest Glinne, tour à tour député belge puis européen, ministre du travail, bourgmestre et conseiller communal de Courcelles.

Un peu d’histoire : 1973, l’ignoble dictateur chilien Pinochet renverse le président Allende. Vous restez fidèle au régime démocratique chilien et quoique général d’aviation, vous êtes obligé de fuir votre pays. La Belgique vous ouvre les bras et c’est la Cité Ardente qui vous accueille.


A Courcelles, comme en de nombreux endroits de Belgique se forment des comités de soutien pour accueillir ces réfugiés fuyant la sinistre dictature fasciste de Pinochet.

Partis socialiste et communiste en association avec diverses associations laïques et chrétiennes de la commune s’associent pour récolter de l’argent afin d’accueillir deux familles.

A l’époque, Ernest Glinne, Marcel Beynaerts (groupe politique des travailleurs chrétiens) et moi-même dirigions ce comité.

 

C’est à ce titre, Général,  que nous vous avons rencontré pour la première fois en 1975 à l’occasion de l’inauguration de la place Allende où s’érige la pierre en souvenir du Président Allende.

 

Vous avez lutté inlassablement durant cette longue période pour venir en aide à vos compatriotes réfugiés, pour dénoncer la sanglante dictature, pour que Pinochet soit traîné devant la justice. Une longue lutte pour la liberté, la justice, le droit et la démocratie.

 

Durant de nombreuses années, le conseil communal courcellois s’est réuni devant la stèle du Square Allende chaque 11 novembre, oui  cet autre 11 novembre déjà rejeté partiellement dans les oubliettes de l’histoire.

 

Nous nous sommes retrouvés pour la dernière fois à l’occasion de la commémoration du 30 ème anniversaire du coup d’Etat. Vous étiez déjà âgé et je revois votre frêle silhouette parcourue de frissons à cause du froid glacial durant les divers discours. Votre émotion était visible pour tous.

 

En souvenir de tous ceux qui vous ont côtoyé et apprécié votre grandeur d’âme, votre fidélité et votre courage, au nom du Front des Gauches-Courcelles, j’adresse à vos proches nos condoléances les plus émues et les plus fraternelles.

 
Robert Tangre
Conseiller communal, ancien secrétaire du Comité Chili de Courcelles.

Les commentaires sont fermés.