19/01/2012

Jurgita Smolski nous a quittés.

l'etincelle,jurgita smolski,jean evaldre carcob,ulb,gotovitchJurgita était la compagne de notre camarade Jean Evaldre. Sans doute très touchée par l’hospitalisation de Jean, Jurgita est à son tour hospitalisée le 2 janvier. Sa santé s’est dégradée très rapidement et elle décéda ce dimanche 15 janvier, le surlendemain des funérailles de son compagnon.


Jurgita Smolski, que beaucoup connaissent sous le nom de Georgette Smolski, ou encore de « Carine », pour celles et ceux qui lisaient ou ont rencontré ses chroniques et articles dans Le Drapeau Rouge des années d'immédiat après-guerre, est aussi une historienne sortie de l'U.L.B.

Le CArCoB asbl*- Archives communistes a publié le livre de Jurgita SMOLSKI, « Engagés volontaires : dix U.L.Bistes dans notre mémoire avec une préface de José GOTOVITCH., 64 p., illustré. 5,00 € (Ouvrage publié avec le soutien de la Communauté française de Belgique «Wallonie-Bruxelles»)

Elle nous livre à travers dix portraits d'anciens de l'U.L.B., ses souvenirs et son témoignage sur l'activité résistante de ces anciens, et particulièrement des jeunes militants des « Étudiants Socialistes Unifiés ». Plusieurs pages sont consacrées à notre camarade Jean, surnommé « Tchoupette ».

Jurgita était une assidue des ciné-clubs des Amis du Progrès. Son passé de militante, de chroniqueuse du Drapeau Rouge  a alimenté les débats organisés après la projection de nos films. Malgré son grand âge, sa mémoire était intacte, ses interventions  lucides étaient appréciées par tous les participants.

A sa famille, le Progrès et la Fédération de Charleroi du Parti communiste présentent leurs plus fraternelles condoléances.

CArCoB asbl, rue de la Caserne, 33 à 1000 Bruxelles (téléphone : 02/513 61 99 et 02/513 15 83)

 

 

 

Commentaires

petit rectificatif, Jurgita nous a quitté le 15 janvier 2012?
Quelle chance j'ai pu bénéficier d'avoir ce professeur avant gardiste au cours de mes humanités à Berkendael, merci à elle de m'avoir ouvert l'esprit ainsi et enseigner parfois en dehors des sentiers battus. Mes condoléances sincères à sa famille et ses amis proches;

Écrit par : bogaerts myriam | 21/01/2012

Excusez-moi mais le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct lorsque celui-ci est placé avant le verbe. Il s'accorde donc avec le nous et quitté prend s.
Bien à vous

Écrit par : Nouvelles | 21/01/2012

Merci Myriam d'avoir rectifié la date du décès de notre professeur.(date évoquée qui n'avait rien à voir avec la date ni la période de son décès).
Et quelle mesquinerie que celui ou celle ( Nouvelles..sans nom..) qui te répond par une correction de faute d'accord du participe passé.
Grand esprit qui ne fait pas honneur à celui de Georgette Smolsky.
Nouveaux Cocos ou nouveaux réacs ?.... Elle eut souri.

Écrit par : dolgero | 02/02/2012

Bonjour Madame Govaerts,
Permettez-moi de vous manifester mon indignation par rapport aux remarques désobligeantes de la personne qui signe dolgero.
Tout part d'une correction que vous aviez faite car vous me signaliez -gentillement- que j'aurais dû écrire "Jurgita Smolski nous a quitté". Je vous ai répondu en vous rappelant la règle grammaticale. Vous avez par la suite corrigé votre propos et vous l'avez remplacé en me signalant l'erreur commise concernant la date du décès. Celle-ci était fondée.
Sachez, Madame, que l'instituteur que je suis, sorti en 62, réagit aux fautes d'orthographe. Je n'aurais pas dû vous répondre pour ne pas me voir insulté par cette personne. Ah oui, si Georgette vivait encore, elle aurait pu mesurer la réponse méprisante de votre connaissance. En effet, Georgette Smolski, je la côtoyais régulièrement et ce, au minimum une fois par mois. Nous avions d'excellents rapports. Elle m'estimait beaucoup. Elle était toujours fondamentalement communiste mais elle trouvait inutile de reprendre une carte de membre à son âge.
Puisque dolgero trouve la possibilité de m'injurier de nouveau réac, je vais donc vous donner mon nom. Je suis Robert Tangre, instituteur retraité, membre du PC depuis 1974, conseiller communal du Front des Gauches à Courcelles, élu depuis 24 ans. (wwww.frontdesgauchescourcelles.be)
Je vous prie de croire, Madame Govaerts, à ma considération la meilleure.
Robert Tangre

Écrit par : Nouvelles | 10/02/2012

www.frontdesgauchescourcelles.be

Écrit par : Nouvelles | 10/02/2012

Les commentaires sont fermés.