13/08/2012

Pour une cité à visage humain

l'étincelle,front de gauche,charleroi,élections communalesFace aux politiques d’austérité menées à tous les niveaux de pouvoir et devant toutes les difficultés rencontrées par nos concitoyen(ne)s, il est urgent de proposer une alternative résolument progressiste à Charleroi. Le Front de Gauche à Charleroi a pour vocation de créer une telle alternative et tient à poser deux principes fondamentaux à son projet politique.

Tout d’abord, nous sommes résolument opposés à toutes les mesures d’austérité qui n’auront pour effet que d’accroître les inégalités et ne résoudront nullement la crise. Le Front de Gauche à Charleroi s’engage donc à combattre toute mesure d’austérité déjà prise ou à venir.


Ensuite, nous estimons que la démocratie ne doit pas être un vain mot. Il est primordial que toutes et tous soient impliqués au maximum dans la gestion et les prises de décision qui les concernent. Cela doit être vrai dans le cadre de la commune mais également au sein même du Front de Gauche, où toutes celles et tous ceux qui partagent nos valeurs de solidarité et de progrès participent directement à l’élaboration de nos programmes, activités…

La commune, premier terrain de lutte contre l’austérité

Les mesures d’austérité, qu’elles soient imposées par le gouvernement Di Rupo ou par les autres entités fédérées, vont largement accroître les inégalités et mettre à mal des populations déjà fragilisées. Ceci se vérifie particulièrement dans notre commune. Il est primordial de mettre en place une politique sociale d’envergure au niveau communal, pour empêcher le fossé de se creuser et aller de l’avant. Nous refusons de voir la politique sociale de notre ville grevée par la chasse aux chômeurs engagée par l'état fédéral. Enfin, nous proposons notamment le maintien et le renforcement qualitatif des services publics communaux, un plan de construction et de rénovation massive des logements sociaux, et un plan de réfection des routes et trottoirs.

Pour une plus grande participation des citoyens à la vie communale et une plus grande transparence

L'implication des citoyens dans la vie communale ne doit pas se résumer à l'exercice épisodique du droit de vote. Nous voulons, par tous les moyens, faciliter la participation citoyenne. Nous encouragerons donc toutes les pistes allant dans ce sens, notamment une meilleure publicité des débats, l'instauration de comités de quartiers et de budgets participatifs...

Pour des finances justes, transparentes et démocratiquement contrôlées

Pour réaliser des projets, il faut des moyens. Mais nous refusons d'aller chercher cet argent dans la poche des plus faibles. Outre les problèmes liés au fonds des communes, qui demandent un débat et une information permettant aux citoyen(ne)s de réagir, il est urgent de fournir un bilan clair de l’état des finances de la Ville. Une fois ce premier bilan tiré, il faudra voir comment réformer la fiscalité communale dans un sens plus juste et solidaire. Nous proposons, entre autres, de modifier la taxe « poubelles » (qui se fonde uniquement sur la composition des ménages et ne tient pas compte des revenus) et de réformer dans une optique progressiste la fiscalité liée à la propriété foncière, aux entreprises (privilégier les entreprises à caractère social, coopératif… par exemple), etc.

Pour une ville plus verte

L’écologie ne doit pas être un slogan ou se cantonner aux classes les plus favorisées de notre commune. Il y va de la qualité de vie de tous. À ce niveau, la question du redéploiement urbain est capital, et la commune doit privilégier une approche responsable tant d’un point de vue social qu’écologique, plutôt que de soutenir des projets inscrits dans une logique de croissance débridée accentuant les inégalités. La question des réductions de dépense énergétiques, dans le cadre des services publics mais également pour les citoyens les plus touchés par la crise doit être centrale (politique de rénovation, d’isolation des bâtiments et logements sociaux…). Les transports en commun et les questions de mobilité sont également des enjeux majeurs.

Pour une commune solidaire, sûre et vivante

La dégradation dramatique des conditions économiques et sociales affecte durement notre commune. Les solidarités se délitent, le sentiment d’insécurité se développe, et ignorer ces problèmes risquerait de précipiter certains de nos concitoyens dans les bras de l’extrême-droite. La lutte contre l'extrême droite passe avant tout par des politiques sociales et économiques résolument progressistes.

Nous ne pouvons plus accepter que beaucoup de nos concitoyens ne se soignent plus pour des raisons économiques. L'accès pour tous à des soins de qualité constitue donc une priorité.


En ce qui concerne les problèmes d’« insécurité », réelle ou ressentie, nous pensons qu’une approche préventive s’appuyant sur l’éducation permanente, les éducateurs de rue, une police de proximité et un travail de fond au niveau social et culturel est plus pertinente que les politiques sécuritaires préconisées par l’actuelle majorité. Les contacts et la solidarité entre voisins et entre générations doivent également être renforcés au travers d’initiatives diverses. Une attention particulière doit être également apportée aux risques de replis communautaristes. En matière d'accueil de la petite enfance, nous visons des crèches gratuites et de qualité pour tous.

Pour une politique culturelle, associative et éducative conséquente

Il faut soutenir activement ces parents pauvres de la gestion communale que constituent les domaines culturel et associatif. En favorisant les manifestations culturelles et associatives ayant une vraie valeur sociale et ajoutant au bien-être général, favorisant le dialogue interculturel, la diffusion des idées d’émancipation, de participation à la vie communale et de tolérance plutôt que les projets à vocation commerciale, la qualité de vie dans notre commune s’améliorera sensiblement. Une attention toute particulière doit également être apportée à l’enseignement et à la mise sur pied de structures efficaces sur notre territoire pour aider aux mieux les enfants qui y sont scolarisés.

Le 14 octobre, votez pour le changement progressiste nécessaire.

Votez Front de Gauche (Charleroi)

Editeur responsable : Pierre Mortelette, rue Jules Destrée 11 à 6020 Dampremy.

Commentaires

Très bien camarades!, nous avons publié l'article aussi sur le site du Cercle de Rifondazione de la Wallonie http://prcvallonia.wordpress.com/2012/08/15/front-de-gauche-a-charleroi-per-una-citta-dal-volto-umano/ et aussi la référence sur http://www.rifondazione.be/votocombel2012.html
Allez la Gauche, allez les Communistes!

Écrit par : PRC Vallonia | 15/08/2012

Bien d'avoir publié ce tract FRONT DE GAUCHE ;il aurait peut-être été TRES bien de publier aussi le tract écrit par les communistes de ce Front;le contenu est meilleur; et nous avons le plaisir d'y voir le logo de notre Parti et la liste des 51 candidats dans laquelle sont pointés les quelque 20 membres actifs ou sympathisants du Parti.Au lieu de cela nous trouvons
ce soir un texte ressassant la présence de communistes sur deux listes et la volée de commentaires sur facebook dont celui de notre Camarade Robert Tangre : "LES COMMUNISTES PRESENTS SUR DEUX LISTES A CHARLEROI ;A votre bon coeur " A 9h de l'ouverture des bureaux de vote difficile de faire mieux ! Douche froide pour les militants ! Cadeau génial pour nos adversaires ! Que signifie cela ? Mais la lutte continue après les élections .Mieux,ça commence. NB: je ne mettrai pas ceci sur Facebook .Fraternellement dégoûté, Andersen René

Écrit par : Andersen René | 14/10/2012

Les commentaires sont fermés.