10/11/2012

Face à la casse sociale et à l’austérité : RESISTANCE et UNITE!

code de la route.jpgLes dernières semaines ont vu les drames sociaux s’accumuler dans notre pays: ArcelorMittal, Carsid, Ford Genk,  Duferco-NLMK, Kraft Foods, pour parler des plus médiatisés, qui ne sont que la partie émergée de l’iceberg, montrant le mépris des capitalistes pour les travailleurs.


Simultanément, le gouvernement impose des mesures toujours plus antisociales, quin’auront comme résultat que de détruire un peu plus chaque jour les conquêtes du mouvement ouvrier et nos conditions de vie. Une fois de plus, notamment, l’index est menacé. Et la casse dans les services publics se poursuit, pensons aux travailleurs de la SNCB, entre autres, ou au gel des dépenses dans l’enseignement…

Au niveau de l’Europe, les traités destinés à inscrire l’austérité dans les constitutions nationales ont été ratifiés ou sont sur le point de l’être, souvent avec l’appui des dirigeants sociaux-démocrates, piétinant un peu plus les droits des peuples à mener une vie digne, rabotant systématiquement les droits démocratiques et montrant chaque jour la soumission des instances dirigeantes de l’Union européenne aux intérêts du capital financier et monopolistique .

Cela suffit !

Le Parti Communiste réaffirme son soutien total aux travailleurs, aux travailleuses et aux allocataires sociaux, à celles et ceux qui font les frais de ces décisions criminelles qui plongent une majorité de la population dans le désarroi.

L’heure est donc, plus que jamais, à la résistance et à l’action dans l’unité des travailleurs et la population. Les mouvements de grèves et les actions de masse prévues en Belgique et partout en Europe le 14 novembre sont l’occasion de protester activement contre les politiques d’austérité et de nous montrer solidaire. Le Parti communiste s'inscrit dans ce mouvement, et sera présent dans les actions et manifestations de solidarité à venir, le 11 novembre à Genk, et le 14 un peu partout dans le pays.

Simultanément, le Parti Communiste rappelle qu’il existe des pistes de sorties à cette crise telles que :

1. Une réforme progressiste de la fiscalité : instauration d’un impôt sur la fortune, lutte accrue contre la fraude fiscale, fin du système des intérêts notionnels,…

2. La création d’une banque publique et un contrôle accru des acteurs financiers

3. Le renforcement des services publics

4. L’interdiction des licenciements dans les entreprises dégageant des bénéfices

Le Bureau Politique du Parti Communiste

 

Les commentaires sont fermés.