29/01/2013

Piero Carta candidat au parlement italien.

l'étincelle,élections italiennes,piero cartaJe suis né à Seui en Sardaigne le 22 mars 1956 et vis en Belgique depuis 1962; je suis un opérateur culturel, actuellement sans emploi. Je suis inscrit au PCI depuis 1978, membre du Comité de la Fédération de Belgique et du Secrétariat de Mons-Borinage. En 1991, j'ai rejoint le Parti Rifondazione Comunista, dans le Cercle de Bruxelles et depuis 2009 de la Wallonie. Je suis aussi un militant actif du Parti Communiste Wallonie-Bruxelles, membre de la Gauche Européenne. Parmi les associations italiennes, j'ai été membre de la Ligue de Sardes en Belgique, le Club sarde « Nuraghe » à Mons et la direction de la F.I.L.E.F. de Belgique.


Aujourd'hui, je suis candidat pour faire avancer le programme de la gauche communiste qui est porte-parole des droits civils et sociaux des minorités, pour une société plus humaine, solidaire, laïque et progressiste, et je veux être une alternative viable à certains politiciens qui ne représentent plus les gens simples et les travailleurs. Dans le programme de RIVOLUZIONE CIVILE, je veux lutter ferme pour l'amélioration de la situation des migrants, pour le vote à l'étranger vraiment libre et secret et pour rendre plus transparentes et efficaces les activités des Com.It.Es. et du C.G.I.E., pour les mettre véritablement au service des communautés d'émigrants italiens en Europe et dans le monde entier.

RIVOLUZIONE CIVILE - CE QUE NOUS VOULONS:


• NO A L'EUROPE DES SACRIFICES UNILATÉRALES: les coûts de la crise doivent être payés par ceux qui ont créé la crise, en commençant par les banques et le grand capital.

• LÉGALITÉ: la légalité peut et doit devenir l'une des ressources plus importantes de notre pays. Nous perpétuons les idées d'Impastato, La Torre, Falcone et Borsellino! Nous allons mettre un terme aux relations entre la mafia et certaines politiques et abandonner l'idée qu'elle est un problème uniquement du sud.
• IMU: abolition de l'impôt sur la première maison et considération de première maison pour l'impôt sur le revenu aussi pour les Italiens résidant à l'étranger. Pas juste, que les plus faibles sont toujours ceux qui doivent payer. Dans la crise, il faut réduire les dépenses militaires et pas les services aux citoyens: santé, éducation et pensions!
• CONSULATS: nous voulons des points mobiles de services de citoyenneté afin de répondre aux besoins de la communauté italienne. Ce n'est pas acceptable que les citoyens italiens sont obligés de souffrir des longs trajets et temps pour obtenir des services qui sont les droits.
• ÉDUCATION: nous voulons une éducation publique garantie par l'Etat pour l'amélioration de la langue et de la culture d'origine.
• COMITES: il faut tenir des élections immédiates pour le renouvellement des Com.It.Es, bloqués depuis 2004, avec la tâche de rédiger une proposition concrète de réforme de leur rôle et pouvoirs. Nous voulons également renforcer le soutien éducatif pour les enfants de migrants et leur éducation.
• CONSTITUTION: nous sommes toujours les Partisans de la Constitution née de la Résistance. La militance antifasciste et républicaine est pour nous une valeur à vivre tous les jours et pas seulement à l'occasion des commémorations. Nous nous battons pour une mise en œuvre intégrale de la Constitution et pour défendre ses principes fondamentaux.

AU VOTE ! ÉLECTIONS DU PARLEMENT ITALIEN

Les citoyens italiens qui résident á l'étranger peuvent élire, dans les circonscriptions, leurs représentants au Parlement italien.

COMME VOTER

Le vote est par correspondance.

1. Le Consulat enverra par courrier les fiches électorales.

2. Il faut ouvrir les deux fiches et voter en mettant une croix avec un stylo à bille et en écrivant le nom du candidat, comme ça:

pour la Chambre:et pour le Sénat:

3. Après avoir mis la croix sur le symbole choisi et écrit le nom du candidat préféré,

4. on doit plier les fiches et les mettre dans l'enveloppe blanche, sans adresse aucun,

5. Il faut fermer l'enveloppe blanche et la mettre dans l'enveloppe qui vient déjà avec l'adresse du Consulat.

6. Séparer le coupon électoral et le mettre dans l'enveloppe avec l'adresse du Consulat.

7. Fermer l'enveloppe avec l'adresse du Consulat et l'envoyer immédiatement. Il n'a pas besoin de timbre.

Ceux qui n'ont pas reçu les fiches électorales au 10 février doivent se rendre au Consulat pour réclamer un duplicata de l'enveloppe, ce qu'ils lui donneront immédiatement.

L'enveloppe avec les fiches électorales votées doit arriver au Consulat avant le 21 février. L'enveloppe peut aussi être déposée à la main au Consulat. Chaque Consulat aura un point de collecte.

Pour exercer le droit au vote, il faut être inscrit dans les listes AIRE.

POUR DONNER DE LA FORCE À LA GAUCHE AU PARLEMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Les commentaires sont fermés.