06/06/2013

Un communiqué du Parti communiste israélien.

l'étincelle dampremy,arme nucléaire,israël,iran,non-proliférationNetanyahu et Barak embarquent les Israéliens et les peuples de la région dans une guerre d'une intensité inédite et aux périls sans précédent.

Même les responsables de diverses agences de renseignement, anciens et actuels, adressent des mises en garde publiques contre le déclenchement d'une guerre contre l'Iran qui sèmerait la destruction et le chaos en Israël. Néanmoins, et en dépit des critiques et de l'opposition exprimées par la population et de leaders mondiaux de premier plan, Netanyahu et Barak continuent de défendre des lignes d'action dangereuses, et pourraient entraîner toute la région vers des destructions terrifiantes.


Nous actons, avec beaucoup d'inquiétude, que Netanyahu et Barak battent tous les records en termes d'aventurismes politique et sécuritaire, et qu'ils soumettent la vie de citoyens Israéliens, Juifs et Arabes, à de terribles destructions. L'instrumentalisation préméditée par le gouvernement Israélien des souffrances de résidents israéliens (à la suite de la réaction éventuelle à l'agression Israélienne) afin d'entraîner d'autres puissances et forces dans la guerre est particulièrement cynique.

Défendre cette aventure périlleuse et sanglante est aussi destinée à écarter la question de la paix Israélo-Palestinienne de l'agenda en Israël et dans la région, ainsi qu'à esquiver les revendications de justice sociale en Israël. Au lieu de s'occuper de ces questions, le gouvernement d’Israël propose un agenda militariste et nationaliste. Les efforts de Netanyahu pour influencer, par ses manœuvres bellicistes, les élections aux États-Unis est aussi très inquiétant.

Le danger est certes terrible – mais rien n'est écrit à l'avance.Il est essentiel, et encore possible, d'empêcher la guerre.

En ce moment critique, nous lançons un appel aux partis d'opposition, figures politiques, intellectuels, universitaires et journalistes, mouvements et forces dans la société Israélienne, et même aux éléments sains de l'establishment israélien, pour agir ensemble contre les manœuvres de guerre. Nous en appelons à créer une large mobilisation, et des actions publiques contre la guerre.

Le Bureau politique appelle tous les partis, la Jeunesse communiste israélienne (Banki-Shabiba) et le Hadash, tous les adhérents et sympathisants du parti, à faire de la question de la lutte contre cette guerre régionale une priorité absolue.

Nous exhortons les activistes des mouvements de protestation sociale à prendre clairement position contre la guerre, en se basant sur la compréhension qu'au-delà des ravages qu'elle causera, une guerre régionale sera préjudiciable à la lutte pour le changement et la justice sociale en Israël.

Une guerre régionale et la justice sociale ne peuvent coexister.

Nous appelons les forces de gauche et progressistes de la région, et du monde entier, à porter haut la voix de l'opposition à la guerre et à organiser des manifestations de masse afin de mobiliser l'opinion publique et les gouvernements du reste du monde contre la guerre que préparent Netanyahu et Barak contre l'Iran.

L'avenir des peuples de la région, y compris des citoyens d’Israël, ne reposera pas sur d'épouvantables guerres d'annihilation et d'agression mais bien au contraire – sur une paix stable et générale au Proche-Orient dont le cœur est la paix Israélo-palestinienne – qui doit être instaurée sur la base de l'Initiative de paix arabe et des résolutions de l'ONU.

Les guerres ne peuvent éradiquer les armes nucléaires – seul un accord général de démilitarisation, en termes de dispositifs nucléaires et d'armes de destruction massive, de l'ensemble du Proche et du Moyen-Orient le permettrait.

A cet égard, nous demandons au gouvernement israélien de signer le traité de non-prolifération des armes nucléaires.

Pour l'avenir, pour la vie: arrêtons la guerre !

Les commentaires sont fermés.