23/06/2013

UNE DECISION IRRESPONSABLE DE l’UNION EUROPÉENNE

l'étincelle dampremy,syrie,islamistesAlors que des discussions préparées de longue date par diverses instances des Nations Unies à propos du commerce d’armes ont conduit à un large consensus opposé aux livraisons et ventes d’armements en dehors des accords interétatiques ; alors que l’Union Européenne a prétendu –dans ses discours- privilégier la solution diplomatique de la crise syrienne et, en particulier, soutenir les accords du règlement du conflit basé sur la déclaration de Genève de juin 2012.


Alors que sur une initiative diplomatique conjointe des Etats-Unis et de la Russie, une nouvelle et difficile réunion à Genève est prévue prochainement en vue, précisément, de trouver une solution politique à la tragédie syrienne, voilà que l’Union européenne de manière particulièrement irresponsable et aventurière s’est lancée dans la voie de la provocation en décidant, dans les faits, la levée de l’embargo des armes en faveur des rebelles syriens.

En effet, la décision de laisser aux États membres la liberté de fournir des armes aux forces rebelles, au sein desquelles l’hégémonie des forces islamistes est connue, révèle à la fois l’incohérence même du projet européen, incapable de prendre une décision unitaire, et témoigne, encore une fois de la vulnérabilité de la diplomatie européenne aux pressions conjointes des Etats-Unis et d’Israël.

Le Parti Communiste ne peut que dénoncer avec force cette conduite dangereuse qui compromet encore plus toute issue pacifique, « souhaitée » par cette même Union européenne pourtant primée, il n’y a pas si longtemps, d’un Prix Nobel de la Paix.

Le Bureau Politique du Parti Communiste

Les commentaires sont fermés.