18/07/2013

Quel est le devenir des guichets uniques ?

l'étincelle dampremy,malika el bourezgui,travail à flux tendu,suppression de guichetsA l’attention de Madame Françoise Daspremont, Echevin de la Population

Madame l’Echevine,

Le mercredi 29 mai 2013, la Direction de la Citoyenneté de la Ville de Charleroi a fait savoir au public via son site que le guichet  unique de Monceau-sur-Sambre, sis à la rue Ferrer, était fermé pour une durée indéterminée pour cause de maladie du personnel.


Après m’être informée auprès de vos services m’inquiétant d’une éventuelle épidémie, ce message a été rectifié sur le site pour indiquer tout simplement que le guichet unique de Monceau-sur-Sambre était fermé.

Evidemment, les citoyens ont dû se réorienter vers d’autres guichets qui doivent supporter l’afflux supplémentaire de demandes de services et accuser la charge de travail avec le même nombre de personnel.

En fait, comme on pouvait s’y attendre à force de réduire le personnel par ci et par là et de mener une gestion du personnel de plus en plus à flux tendu, les marges de manœuvre n’existent plus en cas de personnel malade ou absent et donc les services finissent par se paralyser de façon chronique.

Ainsi les services des guichets uniques deviennent pratiquement aléatoires en fonction de la santé et la résistance du personnel et des périodes de congé.

Madame l’Echevine, ne serait-il pas temps d’informer clairement la population et le personnel sur le devenir des guichets uniques ?

Allons-nous vers une complète réorganisation et comment ?

Ou allez-vous continuer une gestion du personnel à flux tendu dommageable pour la qualité du service à rendre à la population et pour le bien-être de vos travailleurs ?

Je vous en remercie.

Malika El Bourezgui, conseillère communale ECOLO, membre du Parti communiste.

 

Quelques informations complémentaires

Le plan de gestion prévoyait de réduire le nombre de guichets uniques à 6 (au départ, 14 guichets).  Aujourd’hui, Goutroux, Couillet et Roux ont déjà été fermés.

Et les autres guichets sont contraints de fermer quelques après-midi par semaine pour pouvoir travailler administrativement les dossiers.

La Ville via l’Echevine en charge des services « Population » n’envisage pas de recrutement pour renforcer le personnel des guichets uniques mais déclare vouloir maintenir les 11 guichets restants pour assurer un service de proximité tout en développant les services en ligne.  La ville envisage la possibilité de recourir à un bus mobile qui circulerait à la rencontre des citoyens. 

Cette solution de « populobus » me fait tout de même penser à un service de ravitaillement faute de structure administrative suffisante et opérationnelle alors que les citoyens ont besoin de ce service administratif de proximité pour pouvoir rester en ordre administrativement.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.