06/02/2014

La sidérurgie européenne méritait mieux que ce rapport !

parlement européen,jacky hénin,pcf,sidérurgieCommuniqué de Jacky Hénin député européen PCF-Front de Gauche

Lors de la session du Parlement européen était voté le 4 février un rapport relatif à l'industrie sidérurgique en Europe.

L'acier est un matériau important pour l'ensemble du tissu productif européen. Que ce soit pour la construction navale, pour le secteur du BTP ou encore l'automobile, il n'est pas possible de faire sans.


Communiqué de Jacky Hénin député européen PCF-Front de Gauche

Pendant des années, la France et l'Europe étaient des producteurs importants d'acier. Pourtant, depuis les années 1980, un déclin important a engendré des fermetures d'usine et des délocalisations. Cela a détruit des vies, a broyé des familles et a cassé l'appareil de production de nombreuses régions.

Pendant des années, face à la résignation de la Commission européenne, mon parti le PCF et mon groupe de la GUE-NGL ont insisté sur la nécessité d'un véritable plan d'envergure pour la relance industrielle de la sidérurgie. Cela est possible et nous constatons tous les jours que les pays émergents produisent toujours plus d'acier alors que nous réduisons notre part de marché mondiale.

En tant que député, je me suis donc beaucoup investi dans le travail législatif sur ce rapport, en lien avec les syndicats français. Tous mes amendements ont été rejetés par le rapporteur PPE (de la famille de l'UMP). Que ce soit la consultation et l'accord obligatoire des représentants des salariés lors d'un projet de délocalisation, l'obligation pour les constructions publiques d'utiliser au moins 80% d'acier européen ou le maintien total de l'emploi, je n'ai reçu qu'une seule réponse: non.

Le rapport final encourage les restructurations, prie instamment la Commission de continuer et d'approfondir sa politique de concurrence, fait entrer le loup dans la bergerie en se félicitant de l'accord de marché transatlantique, et, dénué de toute imagination, fait peser sur les maigres épaules des législations environnementales les problèmes de la filière.

Toutes ces raisons font que je n'ai pu que m'opposer à l'adoption de ce rapport. L'industrie sidérurgique, les hommes et les femmes qui la font vivre, les territoires qui en dépendent méritaient mieux, méritaient plus pour leur avenir!

Nouveau en Belgique: le principal dirigeant de la CSC va être tête de liste du CDH à l'Europe. Son parti adhère au Parti Populaire Européen (PPE). Après avoir défendu les travailleurs pendant des années , il sera donc un presse-bouton obéissant à l'attitude néolibérale de ce parti.

Les commentaires sont fermés.