13/02/2014

Fermeture d'AGC-Roux : Stop à la régression sociale et à la désindustrialisation !

agc roux,fermeture d'entreprises,parti communiste wallonie-bruxelles,fédération de charleroiUne fois de plus, un drame social frappe la région de Charleroi, avec l'annonce de la fermeture d'AGC Roux (190 pertes d'emploi), quelques jours avant la décision concernant Saint Gobain à Auvelais, et d'autres « restructurations » annoncées ces dernières semaines. Des centaines d'emplois directs et indirects sont affectés, et les conséquences seront, on s'en doute, dramatiques pour la région.


Dans le communiqué publié par AGC Europe, la direction évoque les difficultés rencontrées face à la concurrence chinoise. Il va sans dire que ces arguments sont ici utilisés pour justifier à la fois la fermeture du site, et de manière plus globale, les régressions sociales que nous connaissons en Europe  .

La Fédération de Charleroi du Parti Communiste estime que des solutions progressistes existent pour lutter contre ces fermetures à répétition.

L'une d'entre elles est notamment la piste d'un protectionnisme social, à mettre en place au niveau le plus adéquat, qu'il soit européen ou national. Il s'agirait donc, aux frontières de l'Union, ou, le cas échéant, de ses états-membres, d'instaurer des taxes destinées à limiter l'entrée sur le territoire concerné de biens et marchandises fabriquées à des coûts sociaux et environnementaux intolérables, qui exercent de plus une pression ici en Europe et permettent à la droite de justifier toutes les régressions sociales. La mise sur pied de quotas d'importations est également une piste à envisager.

De telles mesures n'ont bien entendu rien à voir avec une tentative de repli et d'autarcie. D'autres progressistes partagent ce point de vue. Une telle mesure, en plus de son impact positif au niveau social, aurait également une importante dimension écologique. Le libre-échange à tout crin défendu par le libéralisme européen nous mène droit dans le mur. Et il faut changer de logique.

Un changement allant dans ce sens devrait évidemment être accompagné d'une politique économique et industrielle mettant le bien-être collectif dans toutes ses dimensions au centre de l'attention. Une telle politique ne peut bien entendu se faire qu'avec un secteur public fort, ne comptant pas sur la « bonne volonté » des capitalistes ! Dans ce cadre, nous proposons la mise sous statut public d'entreprises stratégiques telles AGC. La question des « aides » versées aux industriels par l'Etat, sans contrepartie et garanties, nous confortent dans cette opinion.

Pour que les choses changent, il faut que les travailleurs-ses prennent leur destin en main ! Assez des politiques libérales ! Il est urgent de trouver des alternatives, et les communistes sont prêts à y apporter leur concours.

Charleroi, le 10 février 2014

La Fédération de Charleroi du Parti Communiste

Contact: francois.dagostino@particommuniste.be Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

11, rue Jules Destrée, 6020, Dampremy

Les commentaires sont fermés.