01/11/2014

Déi Lénke (Luxembourg) : « Pétrole et Etat islamique »

l'etincelle,etat islamique,pétrole,die linkeQuestion parlementaire concernant l’approvisionnement en pétrole de champs pétroliers contrôlés par l’ « Etat islamique » en Irak et les relations entre le Luxembourg et l’émirat du Qatar

Monsieur le Président,

Conformément à l’article 80 du règlement de la Chambre des Députés, je vous prie de bien vouloir transmettre à Monsieur le Ministre de la Sécurité Intérieure la question parlementaire ci-dessous.


Selon le député européen français Jean-Luc Mélenchon, lors d’une réunion de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen le 2 septembre 2014, l’ambassadrice de l’Union européenne en Irak a affirmé, au sujet du pétrole irakien de l’Etat islamique (EI) : « Malheureusement, des Etats membres de l’UE achètent ce pétrole ». Selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie publié au mois d’août 2014, l’Etat islamique contrôlerait pas moins de sept champs pétroliers en Irak, ce qui équivaudrait à une production journalière de 80.000 barils. Certains experts calculent que ce trafic de pétrole illicite permet à l’EI d’engranger entre 1,5 et 3 millions de dollars par jour. M. Mélenchon a d’ailleurs posé, ce jour même, une question à la Commission européenne et au Conseil à ce sujet.

Partant, j’aimerais vous poser les questions suivantes :

-Etes-vous dans la mesure de corroborer les affirmations de l’ambassadrice selon laquelle des Etats membres de l’UE se fourniraient en pétrole auprès de l’EI ou bien des champs pétroliers contrôlés par celui-ci ?

-Le Luxembourg ne devrait-il pas demander à la Commission européenne ainsi qu’au Conseil européen d’ouvrir une enquête à ce sujet ?

-Pouvez-vous nous indiquer si le fournisseur du Luxembourg en pétrole s’approvisionne dans les champs mentionnés plus haut ?

De nombreux experts internationaux, dont notamment le ministre de la Coopération de la République fédérale d’Allemagne, accusent l’émirat du Qatar de participer directement ou indirectement au financement de groupes djihadistes sévissant en Irak et en Syrie, voire même l’Etat islamique. Or, le Luxembourg et le Qatar entretiennent de nombreuses relations tant économiques, financières que culturelles puisque nous avons signé un « Memorandum of understanding » dans le domaine culturel au mois de mai de cette année.

Partant, je voudrais vous poser les questions suivantes :

-Ne pensez-vous pas qu’en entretenant des relations politiques et surtout économiques avec l’émirat du Qatar, le Luxembourg participe indirectement au financement de l’armée de l’EI ou d’autres groupes armés sévissant dans la région ?

-N’estimez-vous pas qu’il existe une contradiction entre l’engagement international du Luxembourg dans la lutte contre l’EI d’un côté et le maintien de ses relations économiques avec le Qatar de l’autre ?

-Ne pensez-vous pas qu’une enquête relative aux implications du Qatar dans le financement de groupes armés djihadistes s’impose ?

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments respectueux.

Serge Urbany
Député

 

Les commentaires sont fermés.