28/12/2014

Dissensions FdG-PCF et PS chez nos camarades de Maubeuge

l'etincelle,pcf,maubeuge,front des gauchesA l'attention de Benoit Courtin et de la section de Maubeuge du PS

Le 17/11, vous nous aviez informé de votre non participation au rassemblement contre les idées de l'extrême droite du 29/11. Si cette nouvelle nous avait déjà beaucoup déçu, l'absence de justification ne nous avait pas permis plus de développements.

L'article du 18/11 de la Voix du Nord, que vous n'avez pas démenti malgré mon interrogation, a, lui, des conséquences diverses selon le communiste que vous choisirez : écœurement, dégoût, colère... En tous cas, il laisse un goût amer.


Les raisons que vous avancez sont tout simplement stupéfiantes :

-le manque de clarté des objectifs.

Ceux-ci ont été définis lors de la réunion à laquelle votre représentante assistait. Celle-ci a contribué à leur formulation. Je les rappelle :

  • Contre le racisme, le sexisme, l'homophobie et toutes les discriminations

  • Contre les idées de l'extrême droite

  • Pour faire vivre la devise républicaine : liberté, égalité, fraternité.

Si ces mots d'ordre ne sont pas clairs, je me demande lesquels le seraient. Ils sont volontairement larges pour pouvoir opérer le rassemblement du camp républicain au delà des clivages habituels.

Pour favoriser votre présence, nous avons refusé que des mots d'ordre anti gouvernementaux soient ajoutés aux trois mots d'ordre de base, laissant libres les organisations présentes d'associer la critique de l'extrême droite à celle du gouvernement si elles l'entendaient. A ce titre, nous avons dû enregistrer la défection de plusieurs militants qui avaient la position inverse.

-votre association à l'organisation

Dès que le PCF a validé son propre soutien à l'initiative lancée sur les réseaux sociaux, le PS, avec une kyrielle d'autres organisations, a été sollicité, et invité à la première réunion d'organisation du rassemblement. Le compte rendu vous a été envoyé.Dès lors, votre liberté de faire des propositions de tout genre quant à l'organisation du rassemblement était totale.

Sur ces deux premières raisons, il y a donc mauvaise foi évidente de votre part.

 -le manque d'encadrement

C'est cette dernière raison qui nous sidère le plus. En effet, lors de la première réunion, nous avions proposé de solliciter l'encadrement policier par une déclaration en préfecture.

Qui plus est nous avions décidé de la construction d'un service d'ordre pour la réunion suivante le vendredi 14. A cette nouvelle réunion, vous aviez effectivement choisi de ne plus envoyer de représentant. Cet encadrement, vous auriez pu en être acteurs, plutôt que d'en contester faussement l'existence.

De telles mesures sont hors du commun pour un simple rassemblement statique.

Alors que nos camarades subissent des pressions, des menaces de violence, de la part des nervis fascistes, voire plus étrangement de militants de la droite "classique", vous semez faussement l'idée auprès de la presse que l'encadrement prévu serait défaillant, invitant ainsi le lecteur modéré peu averti à la méfiance...

Quel est l'intérêt pour le PS de jeter le discrédit sur un rassemblement contre l'extrême droite?

Tout cela jette la suspicion sur votre stratégie réelle vis à vis de celle-ci. Voulez vous vraiment lutter contre elle? Nous sommes rassurés cependant par le fait que nous savons que des électeurs et militants socialistes seront présents à nos côtés pour lutter contre le fascisme.

Lors de la campagne des municipales, nous avions constamment rappelé les divergences entre nos deux partis, à savoir avant tout sur la politique de votre gouvernement. Pour faire court, il était déjà clair que la politique qu'il mène est une politique de classe en faveur du patronat et de l'impérialisme français.

C'est cette politique aujourd'hui qui fait le jeu de l'extrême droite. Aujourd'hui, même localement, au lieu de la combattre, vous répandez le discrédit sur ceux qui luttent, répandant des mensonges et idées fausses.

L'une des raisons du maintien d'une alliance uniquement locale était le partage de valeurs républicaines et une opposition résolue au FN.

Outre l'amplification des désaccords nationaux, divers points d'incompréhension sont apparus, y compris dans le fonctionnement du groupe municipal. Nous avons maintenus les contacts cependant.

Une prochaine instance du PCF fera le point sur l'état des relations entre nos deux partis, y compris dans les instances électives locales.

Je vous prie de recevoir mes salutations,

Pour le bureau de la section de Maubeuge du PCF, Xavier Dubois

Les commentaires sont fermés.