16/08/2015

INCOMPATIBILITÉ ENTRE LE FOOT ET LES DROITS DE L'HOMME

 

l'etincelle,football,israël

Ainsi, les grands dadais rouges, millionnaires en culottes courtes, sont allés taquiner la baballe en Israël et palper quelques millions  d'euros, s'ajoutant ainsi à une fortune que doivent envier bien des miséreux.


Ces as de la baballe se sont essoufflés sur le terrain d'un pays dont le gouvernement n'hésite  pas à envoyer ses bombardiers massacrer des milliers d'innocents, femmes, enfants et vieillards compris...

Mais ces footeux ont évolué sur un terrain gorgé de sang et s'en moquent. Les droits de l'homme et les Palestiniens, ils ne connaissent pas... Il est vrai que l'on ne leur demande pas de réfléchir mais simplement d'assurer le cirque médiatique...

Ces médias qui regorgent de commentaires abscons s'abstiennent bien de nous rappeler ce qu'est ce pays au gouvernement qui se prétend "démocratique". Il est vrai que l'on ne demande pas non plus aux journalistes sportifs et supporters de réfléchir...

Il fut un temps où les choses ne se déroulaient pas de la même manière. En 1978, la coupe du monde s’est disputée en Argentine où sévissait une sanglante dictature menée par le général Videla. Johan Cruiff, célèbre joueur de l'Ajax d'Amsterdam refusa d'aligner l'équipe nationale pour ne pas cautionner la dictature argentine. A cette époque, on savait encore ce qu'étaient les droits de l'homme...

Libres propos de Freddy Guidé          

 

13:34 Écrit par PC Charleroi dans Actualité, colonalisme, société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'etincelle, football, israël |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.