01/11/2016

Contre l’ignoble ultimatum, soutenir la résistance wallonne.

l'étincelle de dampremy,wallonie,ceta,pcwb,commission européenne,canada

La Belgique, et plus précisément la Wallonie sont en ce moment la cible de l'indignation, voire des ricanements des grands médias internationaux et de leurs mentors, l'élite politique européenne.


Pour eux il est inadmissible qu’en   refusant de signer le CETA, un Parlement régional puisse faire écho aux sentiments de sa  population, de certains de ses partis politiques, dont le nôtre, pour résister d'abord et refuser ensuite la signature d'un traité prédateur des intérêts publics.

Les médias et les politiques, à la solde de la finance mondialisée, s'indignent que ce soit une petite région, la Wallonie seule, qui fasse obstacle à l'adoption de ce traité. Ils veulent faire croire qu’une minorité de Wallons  bloquent les aspirations de 500 millions d'Européens.

Cette affirmation ne tient pas lorsque l’on sait que, tout comme les autres traités, le CETA n’a jamais été soumis à l’approbation de  ces mêmes 500 millions de personnes  qui partagent très largement  le geste d'insoumission wallon. La seule minorité dans ce dossier, c'est l’élite de technocrates non élus, au service des multinationales, qui rêvent de faire passer ce traité  comme prologue au néfaste TTIP.

Comme l’illustre l’ignoble ultimatum imposé par  l'Union européenne et le gouvernement du Canada, ce traité  voudrait légitimer des méthodes antidémocratiques qui sont le reflet de la nature même de la construction européenne et de la mondialisation capitaliste.

Dans ces moments de lutte, le Parti communiste, pour lequel il ne devrait même pas être question de renégocier ce genre de traité, manifeste son plus ferme soutien au Parlement wallon et le met en garde contre les fortes pressions qu'il subit de la part de l'Union européenne et des divers gouvernements européens dont, en particulier, l’allemand et le français.

Il souligne également la responsabilité particulière qui incombe aux dirigeants wallons de faire respecter l'opinion majoritaire de la région en espérant qu'il saura démentir, pour une fois, cette triste tradition de la social-démocratie consistant à fléchir justement au moment décisif des batailles.

Vive la résistance populaire wallonne, étincelle annonçant celle des peuples européens !

Bureau Politique du Parti Communiste

Les commentaires sont fermés.