21/09/2012

L'interview de Luc De Bruyckere, patron du Voka, dans Le Soir

luc de bruyckere,voka,l'etincelle,patronat nva,de weverAyant lu cet article, Pascal Delwit, politologue, s'exprime.

"Si vous n'avez l'interview de Luc De Bruyckere, le patron du VOKA (Vlaams netwerk van ondernemingen), l'organisation patronale flamande, je vous la recommande.

Derrière les propos de cet "homme racé", selon l'étrange appréciation de Béatrice Delvaux, une interview d'une morgue, voire d'une brutalité, sans nom.

Il faudra peut-être lui rappeler qu'on vit dans un régime démocratique, que le gouvernement est issu de la majorité parlementaire et que les parlementaires sont élus par les citoyens, qui ont le dernier mot en démocratie.

Lire la suite

04/09/2012

Silence radio sur l'Islande ?

l'etincelle,islande,nouvelle constitution,detteSans nouvelles d’Islande : Pourquoi ?

Si quelqu’un croit qu’il n’y a pas de censure actuellement, qu’il nous dise pourquoi on
a tout su au sujet de ce qui se passe en Egypte, en Syrie ou en Libye et pourquoi les journaux n’ont absolument rien dit sur ce qui se passe en Islande :

En Islande,



- le peuple a fait démissionner un gouvernement au complet,

- les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette qu’elles avaient contractée auprès de banques de Grande Bretagne et de Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière
- une assemblée populaire vient d’être créée pour réécrire la Constitution.

Lire la suite

26/07/2012

L'Europe finance les banques qui se gavent sur la dette

l'étincelles,cac 40,eurosystèmePhilippe Cohen extrait de Marianne

La crise a disparu des radars électoraux, comme si elle s'était brusquement évanouie. Le brusque recul du CAC 40 hier montre que le feu couve sous la braise. Tandis que la BCE refinance les banques qui réalisent des plus-values sur les dettes souveraines, les plans d'austérité, comme prévu par les économistes raisonnables, engendrent une récession qui ne peut qu'accentuer les déficits publics.

La plupart des acteurs de notre campagne présidentielle ont fait comme si la double crise de l'euro et de la dette était derrière nous. Or, plusieurs nouvelles rappellent utilement que le feu continue de brûler sous la braise.

Lire la suite

24/05/2012

Goldman Sachs, le trait d'union entre Mario Draghi, Mario Monti et Lucas Papadémos

goldman-sachs-nouveaux-maitres-monde-canal-L-GLjnQm.jpgExtrait de LEMONDE.FR

Qu'ont en commun Mario Draghi, Mario Monti et Lucas Papadémos ? Le nouveau président de la Banque centrale européenne, le président désigné du conseil italien et le nouveau premier ministre grec appartiennent à des degrés divers au "gouvernement Sachs" européen. La banque d'affaires américaine a en effet tissé en Europe un réseau d'influence unique sédimenté depuis des lustres grâce à un maillage serré, souterrain comme public.

Lire la suite

29/04/2012

L’austérité et l'autoritarisme mènent l’Europe dans l’impasse

Goldenreg.jpgLe sommet européen  vient de confirmer une nouvelle fois la fidélité de l’UE aux intérêts des marchés et sa volonté de faire payer la crise du système bancaire et financier aux peuples européens.

Au lieu de préconiser l’investissement dans le développement social et économique pour réduire les déficits, comme conseillé par la CES, entre autres, les chefs d’Etat et de gouvernements européens se sont accordés sur la «discipline budgétaire» via la «règle d’or», les sanctions automatiques et un «droit d’intrusion» de l’UE dans les budgets nationaux. Non seulement aucune consultation des peuples n’est envisagée, mais en plus, ils veulent brider les souverainetés nationales pour imposer l’austérité.

Lire la suite

26/04/2012

Référendum en Islande : seconde torgnole à la finance mondiale

l'étincelle,islande,référendum,detteEt paf, seconde torgnole ! Près de 60% de « non » sans condition ! Après une première claque retentissante en mars 2010, nos volcaniques amis islandais ont réitéré par référendum, le samedi 9 avril, à la finance internationale et à leur gouvernement, leur refus de payer les pots cassés de la Grande Crise. Ou plus précisément ceux de la brochette d’imprudents clients anglais et néerlandais lors de la faillite de la banque Icesave en 2008. La population islandaise persiste et signe : pas question d’éponger les pertes d’une banque privée avec des fonds publics.

Lire la suite

22/03/2012

Les baisses d'impôts des compagnies : du vol institutionalisé ...

l'etincelle,québec,ctcwww.pcq.qc.ca - Parti communiste du Québec (PCQ)

  
Le texte qui suit est adapté d'un communiqué émis par le Congrès du Travail du Canada (CTC), la principale centrale syndicale au Canada.
***
Les gouvernements fédéraux, qui se sont succédés au cours des dernières décennies, ont tous promis que les entreprises créeraient des emplois si l’impôt sur leurs revenus était abaissé et qu'en bout de compte tout cela serait à l'avantage de monsieur et madame tout le monde, mais c'est faux.

Lire la suite

21/02/2012

A bas les licenciements, Nokia trop c'est trop!

 nokia.jpgLe licenciement de milliers de travailleurs du site Salo de Nokia est encore un autre exemple de la façon dont le management d'une grosse entreprise présente à ses employés et à ses ouvriers les erreurs qu'il a à commises. Les travailleurs – qui pendant des années ont produit de gros profits et des stock-options aux propriétaires de Nokia et les manageurs – ont été rudement sacrifiés à cause du désir de Microsoft et de ses principaux investisseurs internationaux d'engranger de plus grands profits.

Lire la suite

19/02/2012

Un honnête homme

 l'etincelle,jean-luc dehaene,dexia,lotus,thrombogenics,umicore,swissair,inbevJean-Luc Dehaene s’est énormément sacrifié, ces dernières années. Quand il s’agit de "compenser", le brillant homme sait d’ailleurs tout faire. C’est normal, puisqu’il fut notre Premier ministre, de 1992 à 1999.De bien belles années: celles de l’affaire Dutroux ou du scandale de la dioxine. Fort de ces riches expériences, Bibendum s’est donc transformé en "compensateur" d’à peu près tout ce qu’on veut, offrant son sacrifice aux conseils d’administration de cinq sociétés cotées en Bourse: il compensait en chipoteries bancaires (Dexia: 88.000/an), il compense toujours en spéculoos (Lotus: 22.000/an), en Jupiler (AB Inbev: 84.000/an), en médicaments (ThromboGenics: 28.000/an) et en métaux précieux (Umicore: 40.000/an).Tous ces talents de "compensateur" réunis en un seul cerveau, ça force l’admiration. Donc total: 262.000 "euros-compensations" par an pour ces mandats d’administrateur de grandes sociétés. Oui, parce que "compensateur" n’est pas son principal job, à Jean-Luc.

Lire la suite

11/02/2012

Face aux marchés financiers et pour sortir de la crise en Europe, unir la gauche, renforcer les luttes, reconquérir le pouvoir des peuples

 non.jpgAvec les décisions du sommet européen du 9 décembre 2011, avec l'austérité généralisée et la mise sous tutelle des pays membres, l'UE entre dans une nouvelle phase de crise. Les européens ont déjà trop souffert de la crise du capitalisme financiarisé et des impasses de la construction ultralibérale dans lesquelles les traités enferment l'UE. Au service des marchés et sur la base du consensus néolibéral, les dirigeants de l'UE et des gouvernements nationaux continuent à imposer l'austérité pour faire payer aux peuples la crise du système bancaire et financier. En attaquant les droits sociaux, en réduisant les dépenses publiques, en privatisant et en refusant de changer le rôle de la Banque centrale européenne, ils ont fait exploser le chômage de masse et la précarité, augmenté la pauvreté en particulier chez les jeunes et les femmes.

Lire la suite

15:51 Écrit par PC Charleroi dans Actualité, économie, PGE | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |