27/03/2016

Six mois plus tard : la nouvelle vie, sans patron ni dividende, des anciens Fralib

l'étincelle de dampremy,autogestion,fralib

Le chiffre d'affaires grimpe et on réembauche peu à peu les "copains": six mois après l'arrivée de leur thé en rayon, les ex-Fralib, dont le combat contre Unilever est devenu un symbole des luttes sociales, redécouvrent la vie d'entreprise. Sans patron, ni dividende.

Lire la suite