09/10/2011

Manuel BARROSO passe du lyrisme…aux aveux

barroso,maastricht,europe du capital

 

Le Président de la Commission européenne, M. Barroso, n'a pas la réputation d'être un grand poète.  Il s'est pourtant essayé au lyrisme, le 28 septembre dernier, au Parlement de Strasbourg, en prononçant son désormais rituel "Discours sur l'Etat de l'Union".  J'ai ainsi compté pas moins de sept références à la dernière des valeurs auxquelles on pense en ce moment à propos de l'Union européenne: la fierté!  "La fierté d'être Européen, ce n'est pas seulement notre grande culture, notre grande civilisation, tout ce que nous avons créé dans le monde" s'est écrié ce champion de l'Europe des marchands et de la finance, avec la modestie d'une grenouille voulant se faire aussi grosse que le bœuf.  "Ce n'est pas seulement la fierté du passé.  C'est la fierté de notre avenir" a-t-il poursuivi.  "C'est cette confiance-là qu'il nous faut récréer entre nous."

Lire la suite