09/10/2010

Bart De Wever aime les phrases assassines


bart2.1269937672.jpgDernière en date pour justifier la rupture unilatérale des négociations, les francophones feraient  des « pas de nains de jardin ».  On peut lui retourner la question : Quels pas (à fortiori de géant) a fait la NVA pour tenter de trouver un accord ?  A la NVA, on se préoccupe  davantage de renforcer sa mainmise sur une opinion flamande captive que d’envisager une quelconque concession.

Lire la suite