16/01/2013

La peur du rouge en Europe, démocratie en péril

colloque,dampremy,la peur du rouge,ceme,l'étincelles

Avec la chute du Mur de Berlin et la disparition des anciens régimes communistes, l’idéologie libérale s’est imposée, partout en Europe, comme le seul mode de pensée politique, économique et social. La pensée unique, portée par de puissants lobbies et véhiculée complaisamment par les grands médias, a fait office de loi universelle, étouffant dans l’œuf toute velléité d’alternative.

Lire la suite

13/10/2012

Pour qui voterez-vous demain?

tract-a4-rouges-verts-versi.jpgLa fédération de Charleroi n'a pu déterminer un choix unique pour la présentation de ses candidats. Pour ne pas se déchirer, elle a accepté que ses candidats soient présents sur deux listes.

1° Depuis 12 années, elle est représentée par des élus sur la liste ECOLO et à une très courte majorité, elle a accepté qu'un certain nombre de ses candidats se présentent à nouveau sur cette liste.

 

DES ROUGES chez LES VERTS

Le Parti Communiste présente ses candidat(e)s et indépendante sur la liste Ecolo aux élections communales de Charleroi. Il entend ainsi favoriser la convergence des forces de progrès et créer les conditions d’une alliance de gauche pour gérer la ville après le 14 octobre.

La population de Charleroi n’aurait en effet rien à gagner d’un glissement à droite en cas d’accord souvent évoqué entre le PS et le MR.

En effet, nous devons constater que la fracture sociale se creuse, que le cadre de vie se détériore, que la course au profit détruit des emplois, que la pauvreté s’aggrave, que l’augmentation du prix des produits de base, de l’énergie, du logement touche d’abord les plus démunis et que la mauvaise gestion affaiblit nos institutions.

Dans le contexte actuel de crise profonde, de pertes d’emplois, les réformes socio-économiques du gouvernement papillon concernant surtout le chômage et l’invalidité ont de terribles conséquences sur notre ville et sa population déjà précarisée.

Rassemblons largement les progressistes carolos pour revitaliser Charleroi !

La propreté dans toute l’entité par l’engagement de cantonniers, par le nettoyage réguliers des rues, trottoirs et avaloirs, par de lourdes sanctions pour les pollueurs,…

Fixer un cadre de vie sain et agréable en garantissant à la population des espaces de vie libres d’entreprises qui créeraient des nuisances, en  assurant  une ville propre, sûre et accueillante

Assurer la sécurité, dans tous les quartiers en garantissant les moyens humains, matériels et financiers pour assurer un fonctionnement efficace de la police.

Impulser une véritable politique du logement : lutte contre les taudis et les propriétaires véreux, contre la spéculation immobilière, pour la rénovation, la réhabilitation des logements vides et des étages non occupés dans les immeubles commerciaux,…

Soutenir les légitimes revendications du personnel communal concernant le statut, le cadre, les conditions d’embauche, les promotions, les nominations, la régularisation des « sous statut », la mise en œuvre d’une gestion efficace de la ville,

Réduire la facture d’énergie des habitants par des primes à l’isolation provenant des fonds de pension et de la banque européenne d’investissement.

Développer une politique de soutien à l’emploi, à la formation, à la culture, au sport pour tous,

Fiscalité : Exiger du fédéral les moyens financiers liés au statut de  « grande ville » qu’est Charleroi par la   taxation des gros revenus boursiers et la perception de l’impôt effectif sur toutes les  sociétés…

 2° Le Front des Gauches - Charleroi

Charleroi : Prenons le pouvoir ! 
 
Cette liste, c’est la ‘‘gauche dure’’, comme l’a expliqué un journaliste de la RTBF suite à la première conférence de presse du Front de Gauche - Charleroi, une liste complète de 51 candidats combatifs avec des militants du Parti Communiste, du PSL et de nombreux indépendants, des militants syndicaux ou associatifs ou simplement des travailleurs qui en ont marre de subir la politique du camp d’en face.

L’un d’entre eux, Thomas Hericks, expliquait à Vers l’avenir : ‘‘Je ne me suis jamais retrouvé dans aucun grand parti. Mais la pertinence du programme du Front de Gauche français m’a enthousiasmé. Et j’adhère à cette forme de structure qui permet à chacun de partager les valeurs de la véritable gauche tout en gardant son indépendance d’esprit.’’ C’est le défi posé par le Front de Gauche - Charleroi : populariser l’idée d’une nouvelle force de gauche qui ne verra pas les idées divergentes comme des faiblesses, même lorsqu’elles sont consciemment organisées au sein de structures, mais comme une opportunité de débat constructif.

PID_$1543806$_fad7e8ec-f0fb-11e1-af54-46819e234bbc_original_jpg_h170_jpg_280.jpgC’est dans ce sens que la tête de liste pour les communales, l’ancien délégué syndical communiste René Andersen, a déclaré à la presse : ‘‘L’enjeu pour nous, au final, n’est pas de savoir si nous récolterons 300 ou 3.000 voix mais bien d’être présents sur l’échiquier local pour vivifier le débat et trouver de nouveaux partenaires pour solidifier ce Front de Gauche.’’

Pour le Front de Gauche, tous ensemble, on peut :

- réaliser un plan de construction et de rénovation massive de logements sociaux !

- accorder plus de moyens publics pour l’enseignement (7% du PIB) pour davantage d’enseignants, des classes plus petites et une rénovation massive des bâtiments scolaires !

multiplier massivement le nombre de crèches publiques et élargir différents types de services qui permettent de combiner famille, travail et loisirs.

- créer des milliers d’emplois statutaires en nommant les agents et en introduisant la semaine de 32 heures sans perte de salaires avec embauches compensatoires.

construire une vaste coalition anti-austérité ainsi qu’un relais politique large véritablement de gauche, dans le respect de chaque tendance.

- mettre en place une société guidée par les principes de la planification écologique.

prendre le pouvoir et construire une démocratie réelle en vue d’établir la justice sociale.
Un programme impayable ?

Nous rejetons le diktat de la pensée néolibérale. Nous devons abolir la dette et les cadeaux fiscaux aux grandes entreprises. Nous pouvons régler la facture en imposant les grandes fortunes et les profits. Nous avons besoin d’un refinancement massif des communes et des budgets pour satisfaire les besoins de l’ensemble de la population et non pas d’une logique d’austérité. Jamais les richesses, le potentiel technique et scientifique n’ont été aussi importants qu’aujourd’hui. Nous devons nous libérer du carcan de l’économie de marché qui ne profite qu’à quelques-uns.

fdg_taxonslecapital.jpg

Extrait du site du PSL

26/07/2012

L'Europe finance les banques qui se gavent sur la dette

l'étincelles,cac 40,eurosystèmePhilippe Cohen extrait de Marianne

La crise a disparu des radars électoraux, comme si elle s'était brusquement évanouie. Le brusque recul du CAC 40 hier montre que le feu couve sous la braise. Tandis que la BCE refinance les banques qui réalisent des plus-values sur les dettes souveraines, les plans d'austérité, comme prévu par les économistes raisonnables, engendrent une récession qui ne peut qu'accentuer les déficits publics.

La plupart des acteurs de notre campagne présidentielle ont fait comme si la double crise de l'euro et de la dette était derrière nous. Or, plusieurs nouvelles rappellent utilement que le feu continue de brûler sous la braise.

Lire la suite