16/09/2014

Elections en Uruguay... On l'appelle "PEPE"

l'eyincelle,uruguay,josé mugica

Par Jean Ortiz.

On l’appelle familièrement « Pepe », diminutif espagnol de José. Imagine-t-on en France le peuple appeler un président « Pépé » ? La connotation « parrain », maffieuse du terme, l’interdit, même si l’éthique prend l’eau de toutes parts... Et même... Nul n’oserait taxer de « pépé » Cahuzac, Thévenoud et consort... Cela tomberait sous le coup de la loi. En France, un homme politique peut souffrir de « phobie administrative » tout en restant député.

Lire la suite