14/05/2014

NON AU TERRORISME NEO-FASCISTE EN UKRAINE ET A LA COMPLICITE DES ÉTATS-UNIS ET DE L’UNION EUROPÉENNE

 

odessa-pervaya_opt.jpg

La mise à feu délibérée de la Maison des Syndicats d’Odessa par les militants néo-nazis de « Pravy Sector » ce vendredi 2 mai qui a provoqué la mort de plus de 30 personnes n’est que la démonstration cruelle que le danger de la résurgence du fascisme en Europe est clairement à l’ordre du jour. Ce jour là, des hordes d’hooligans et de militants de l’extrême droite ont mis le feu au bâtiment après l’avoir encerclé. Comme si ce geste criminel ne suffisait pas, les agresseurs ont ensuite fait obstacle au travail des pompiers arrivés en secours.

Lire la suite