19/02/2012

Un honnête homme

 l'etincelle,jean-luc dehaene,dexia,lotus,thrombogenics,umicore,swissair,inbevJean-Luc Dehaene s’est énormément sacrifié, ces dernières années. Quand il s’agit de "compenser", le brillant homme sait d’ailleurs tout faire. C’est normal, puisqu’il fut notre Premier ministre, de 1992 à 1999.De bien belles années: celles de l’affaire Dutroux ou du scandale de la dioxine. Fort de ces riches expériences, Bibendum s’est donc transformé en "compensateur" d’à peu près tout ce qu’on veut, offrant son sacrifice aux conseils d’administration de cinq sociétés cotées en Bourse: il compensait en chipoteries bancaires (Dexia: 88.000/an), il compense toujours en spéculoos (Lotus: 22.000/an), en Jupiler (AB Inbev: 84.000/an), en médicaments (ThromboGenics: 28.000/an) et en métaux précieux (Umicore: 40.000/an).Tous ces talents de "compensateur" réunis en un seul cerveau, ça force l’admiration. Donc total: 262.000 "euros-compensations" par an pour ces mandats d’administrateur de grandes sociétés. Oui, parce que "compensateur" n’est pas son principal job, à Jean-Luc.

Lire la suite